5 conseils pour contrôler ses portions

Maigrir semble facile : il suffit de manger moins et de bouger plus. Oui, mais en pratique, cela devient vite compliqué. Manger moins dans un environnement “tentateur” confine à l’héroïsme !

Voici quelques conseils un peu plus originaux que les classiques “il faut manger plus lentement“, “il faut éviter de se resservir“, ou encore “il faut mieux utiliser de petites assiettes“. Le but ? Réduire les quantités tout en passant plus de temps à manger ! 😋

Ne pas opter pour la facilité

Envie d’un snack, mais trop difficile de s’arrêter une fois le paquet de chips ouvert ? Achetez des amandes, noix et noisettes non décortiquées et utilisez un casse-noisettes. Bonus : les noix en coques sont moins chères et se conservent bien plus longtemps. En général, toutes les options de produits tous prêts, déjà coupés/pelés/dénoyautés facilitent la vie mais incitent à manger plus.

Les emballages individuels

D’accord, c’est une option peu respectueuse de l’environnement et moins économique, mais les petites portions individuelles (fromages par exemple) peuvent contribuer à limiter votre consommation par repas, diminuant ainsi la quantité totale consommée sur une semaine.

Mastiquer les aliments

Il faut se méfier des “smoothies” ou autre genre de cocktails vitaminés ou détox : c’est très facile de boire un “smoothie” fabriqué à partir de 4 fruits différents en 20 secondes. Ces 4 fruits requerraient beaucoup plus de temps pour être mangés s’ils n’étaient pas réduits en purée. Et le total des calories reste le même, sauf que dans le premier cas, c’est fini en 20 secondes, et que dans le deuxième cas, il vous faudra bien une quizaine de minutes pour les éplucher et les mâcher.

Privilégier les aliments qui vous obligent les éplucher et à bien mâcher, vous aurez l’impression d’avoir “vraiment” mangé plutôt qu’englouti quelque chose. Radis, céleri, pommes, chair de noix de coco fraîche sont des exemples d’aliments très “mâchables”.

Connaître et éviter ses “aliments dominos”

Certains aliments, tout en ayant leur place dans un régime alimentaire équilibré, peuvent encourager à une certaine surconsommation. Ils sont appelés “aliments dominos” car manger une petite portion en entraîne une autre, puis une autre… Bref, l’effet domino. Un exemple : vous appréciez particulièrement le beurre de cacahuètes. C’est un produit très sain, plein de bons lipides. Cependant, vous n’arrivez pas à vous limiter à seulement une cuillère à café. Dans ce cas là, mieux vaut ne pas acheter le produit en question du tout si l’on sait pertinemment que l’autodiscipline ne marchera pas, même si le produit est un très bon pour la santé.

Faire la difficile quand il s’agit de se faire plaisir ou de faire un écart

Quand on veut se faire plaisir ou faire un écart,  se demander : “cela vaut-il vraiment la peine?”. Quitte à manger quelque chose bourré de sucre ou de chocolat, autant choisir une jolie pâtisserie artisanale plutôt qu’une barre de chocolat qui a trainé des semaines dans un distributeur automatique ! 😉

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *