Salon Fitness FIBO : mes impressions

Samedi dernier, j’ai pris le train pour Cologne pour visiter le FIBO Fitness Expo (fibo.de) en Allemagne. Ce grand salon européen dédié au bien-être et à la remise en forme attire environ 76.000 visiteurs et 600 exposants chaque année. On peut y observer les dernières tendances, jouer un peu avec des nouveaux types d’équipements et faire quelques achats (gadgets, vêtements de sport et compléments alimentaires…).

Voici quelques stands qui ont attiré mon attention :

Core Stix

Un peu similaires aux câbles et bandes de résistance, les Core Stix sont de longues « tiges » plantées dans une plateforme. Elles permettent d’effectuer une multitude d’exercices de renforcement musculaire. Il existe différentes tiges avec différents niveaux de résistance et on peut les placer dans différentes positions sur la base de la plateforme.

Core Stix stand at FIBO 2013

L’outil est intéressant car il permet d’effectuer le même mouvement dans plusieurs directions différentes, ce qu’il vous oblige à utiliser vos abdos pour stabiliser votre corps. Pour les personnes qui font régulièrement de la musculation, cela permet d’exécuter certains exercices un peu différemment. Pour les personnes qui ne font aucune activité de renforcement musculaire, l’outil est beaucoup moins intimidant que des haltères. Il me semble assez difficile de se blesser en l’utilisant. Je pense donc que les Core Stix peuvent être assez bénéfiques pour les débutants et les personnes âgées.

Le ‘Core Stix Board’ le moins cher coûte 849 dollars. Assez cher pour une utilisation à domicile donc, mais un investissement relativement raisonnable pour une salle de gym ou un cabinet de kiné.

Site : www.corestix.com

La tendance du « Corporate Fitness »

Une tendance que j’ai remarquée ces derniers temps est l’émergence de salles de gym au sein même des entreprises : situées dans le même bâtiment que les bureaux, elles permettent aux employés sédentaires de faire un break actif à seulement quelques pas de leur lieu de travail.

Corporate fitness trend

Assez communes aux Etats-Unis, l’idée fait son chemin en Europe. Je trouve que c’est un bon concept qui bénéficie tout le monde : l’employeur car ces employés seront plus dynamiques et peut-être moins souvent malades, et les employés pour qui l’accès à une salle de gym est grandement simplifié. Plus besoin de faire un trajet de 20 min après une longue journée de travail pour se propulser à la gym !

Cependant, je ne suis pas une grande fan du bureau avec tapis roulant en dessous. C’est un peu pousser le bouchon trop loin en matière de multi-tasking…

Walking desk

Salles de sport d’extérieur

Très répandues en Asie, les salles de sport en plein air commencent à faire leur apparition en Europe. J’aime bien l’idée de « démocratisation du fitness »: une ville ou une collectivité locale offrant à ses habitants un espace de remise en forme gratuit avec un équipement simple et solide.

Outdoor gym equipment

Vélos et cycling

Je me déplace en vélo dans la vie de tous les jours et je suis de plus assez fan des cours de cycling/spinning. Le RealRyder, un nouveau vélo pour cours de cycling est plutôt cool : il se penche et oscille pour simuler le cyclisme « en plein air » lors des cours collectifs. Site web : www.realryder.com. Et pour les personnes frustrées d’habiter dans une région sans montagnes, des parcours de cyclisme en réalité virtuelle peuvent être une alternative pour s’entraîner : www.praxtour.eu.

Real ryder

Par contre, je ne suis pas une grande fan de tous les types de vélos elliptiques bizarres (vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir en grand). Mis à part leur l’effet « fun »- « je veux montrer que je suis un peu excentrique », ils ont l’air vraiment peu pratiques pour une utilisation quotidienne.

FreeCross bike weird bikes standing bike

Quelques gadgets divers et variés

Five riders Medilines
Le « Fiveriders » a l’air amusant, mais honnêtement, je doute qu’on travaille quoi que ce soit avec en faisant glisser ces jambes d’avant en arrière sans résistance.
Site : www.fitness-stroje-fiveriders.cz
 
Medi-lines : un ensemble de cordes pour exécuter des exercices. Pas vraiment convaincue et semble dangereux sans tapis en dessous !
Climb station Surfset
Climbstation : un mur d’escalade qui défile du haut vers le bas. L’idée est sympathique pour les parcs pour enfants, mais qu’advient-il du gamin s’il est trop lent ? Finit-il aspiré par la Climbstation ?
Site : www.climbstation.com
 
SurfSet : là aussi l’idée est sympa, mais on peut se faire mal et chuter ; le vrai surf dans l’eau fait certainement beaucoup moins mal.
Site : www.surfsetfitness.com
Pro ski training Mechanical treadmill
Pro Ski Simulator : peut être utile en préparation à des vacances au ski. Mais je ne vois pas trop l’intérêt pour tous les « non-skieurs ».
Site : www.ski-simulator.com
 
Un tapis de course économique et écologique assez malin : pas d’électricité, mais vous avez par contre besoin d’un partenaire à vélo pour faire défiler le tapis à vos côtés !

La tendance « Fitness entertainment »

Playoke ressemble à un jeu vidéo de dance/fitness, avec analyse des mouvements des joueurs. Rien de bien nouveau par rapport à tous les jeux wii. Mais leur stand avait l’air assez populaire, car le jeu se transforme vite en petite compétition. Le Playoke DeLight-système capture et mesure tous vos mouvements et les compare aux mouvements de tous les autres participants. J’ai trouvé leur contenu (instructeurs sur leur vidéos et musiques) assez sympas.
Site : www.playoke.com

Playoke.com Playoke

Le TwistRun, un gadget sud-coréen qui permet de se déhancher sur un ressort. Là il s’agit vraiment d’un pur gadget, vraiment pas d’une machine efficace. Mais le TwitstRun a cependant au moins le mérite de faire sourire tous les gens qui l’essaient :)

Twist Run Twist run ad

Quelques détails qui ne m’ont pas trop plu…

• Le « Pole Dancing » pour enfants. Je n’ai rien contre le « Pole dancing » (type de dance autour d’un piquet planté au sol et au plafond, dérivée des dances des stripteeseuses américaines). Mais je trouve l’idée de faire faire ce type de cours à des gamines de 10 ans un peu déplacée…

Pole dancing

• Les filles qui jugent le physique des autres parce qu’il ne correspondent pas à leurs « standards » :

Girls criticizing

Un peu dommage de critiquer autant les bodybuilders féminines pour leurs prises d’hormones, quand on ingurgite soi-même aussi des hormones au quotidien (pilules contraceptives…).

• Les pâtes « low-carb » : je suis vraiment loin d’être difficile et mon blog est bourré de recettes à base de protéines. Pourtant, je n’ai pas du tout aimé ces spaghettis !

Low-carb pasta

• La foule de jeunes qui voulaient se faire prendre en photo avec les champions de body building, prêts à acheter n’importe quoi pour espérer leur ressembler :

Phil Heath

• Les entreprises de compléments alimentaires se font des marges énormes en vendant des pots en plastiques et des promesses à ce public. Cependant j’ai trouvé au moins une entreprise assez honnête avec son slogan: « Do the work », soit l’équivalent de « Entraîne-toi d’abord avant de vouloir prendre des compléments ! »

"Do the work."

« Do the work » résume bien ce qu’il faut retenir du salon : quels que soient les cours de gyms auxquels on peut s’inscrire, quel que soit le matériel de sport, quels que soient les compléments alimentaires… Si on ne se bouge pas avant tout, tout cela ne sert absolument à rien !

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Commentaires

  1. a écrit

    Hello
    J’aimerai bien aller voir un tel salon, ça doit être assez génial de découvrir toutes les nouveautés.
    En fan acharnée de RPM, j’adore le vélo que l’on peut faire basculer sur le coté !

  2. virginie a écrit

    merci beaucoup pour cet article que j’ai énormément apprécié !!! j’aoore vos recettes et vos articles hors recette :)

  3. Marie R. a écrit

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant qui me permet d’avoir un aperçu de ce qui m’attend en avril.
    Petite question supplémentaire : y a t-il beaucoup d’exposants francais et/ou de représentants de sociétés francaises ?
    Merci d’avance pour la réponse ;-)

    • a écrit

      Bonjour Marie,
      Il n’y en a pas énormément, c’est un salon très international avec aussi des exposants non-Européens (par exemple, les chinois pour l’équipement/les machines fitness, les pakistanais pour l’équipement de boxe, etc.).
      Il y a cependant pas mal de visiteurs français (parisiens, Alsace ou Nord de la France) qui font le voyage à Cologne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *