[Guestpost] J’ai testé : les shampoings secs

[Cette fois-ci, ce n’est pas moi qui ai testé, mais ma bonne copine Roxane (suivez-la sur Twitter et Tumblr). C’est elle qui m’a fait découvrir le concept du shampoing sec et qui a gentiment écrit l’article suivant pour le blog.

Quand on a les cheveux épais et qu’on fait de la gym plusieurs fois par semaine, le shampoing sec est une révélation, un must-have du sac du gym. Depuis que j’ai essayé mon premier shampoing sec, suite à ses conseils, je me demande vraiment pourquoi je n’avais jamais utilisé ce genre de produit avant ! Je laisse donc Roxane vous expliquer ci-dessous le principe et vous donner ses recommandations en la matière.]

Le shampoing à sec, pourquoi faire ?

“Tout d’abord, il faut comprendre ce qui cause le phénomène cheveux gras : les glandes du cuir chevelu produisent en permanence du sébum, sorte d’huile grasse qui protège notre scalp des agressions extérieures (pollution, vent, sèche-cheveux trop chaud, chignon trop serré etc.). Forcément, lorsque l’on fait du sport, on transpire, et transpiration + sébum = cheveux gras.

Et quand on fait du sport tous les jours, on a forcément besoin de se laver la tête après chaque séance et l’on entre dans un cercle vicieux. Le shampoing, en tant qu’agent lavant, est perçu comme un agresseur par notre cuir chevelu qui se met à produire encore plus de sébum pour se protéger. Et pourtant, pas question d’aller travailler le lendemain avec les cheveux gras !

Pour économiser un à deux shampoings dans la semaine (et aussi gagner pas mal de temps) il suffit d’alterner avec un shampoing à sec. Le soir après votre séance de sport vous ne faites rien de plus que vous brosser et attacher les cheveux (pour éviter qu’ils ne frottent entre eux et produisent encore plus de sébum) et si possible vous allez vous coucher avec les cheveux attachés en une tresse pas trop serrée. Le lendemain vous répartissez ou vaporisez le shampoing à sec et laissez poser le temps de vous préparer, un coup de brosse pour enlever les résidus et hop ! L’effet est vraiment bluffant.

Évidement, je ne vous conseille pas de le faire après une séance de cardio ! Moi je m’en sers pour éviter le shampoing après ma séance de dos/abdos qui ne me fait pas trop transpirer par exemple. Sinon on est bien d’accord, il me paraît indispensable de passer par un bon shampoing qui mousse pour retirer la sueur ! Sachez que le shampoing à sec agit sur le même principe que le talc, ce sont des molécules qui vont « absorber » le sébum, et au final, vous n’aurez plus cette impression de cheveux gras. Mais cela ne remplace pas le shampoing sous la douche qui va laver la sueur, le shampoing à sec se contente de la masquer.

Quel shampoing sec choisir ?

On arrive donc à la question de savoir quel shampoing à sec choisir, car tous ne se valent pas. Pour ma part, j’en ai testé plusieurs et voici donc mon avis. Sachez également que je suis brune, avec une couleur châtain qui date de plus de 2 mois et avec une nature de cheveux souples, c’est à dire pas frisés mais pas tout à fait raides non plus.

Mon préféré : le shampoing sec ultra-doux à l’avoine de Klorane, en version poudre

Shampoing sec Klorane à l'avoineIl existe aussi en version spray et bombe, mais je préfère de loin la version poudre qui dure bien plus longtemps. On le vaporise sur la partie « grasse » des cheveux (en général la mèche ou la frange puis au dessus des oreilles sur les côtés et enfin au sommet du crane) et on laisse poser 2 minutes. On passe un bon coup de brosse tête en bas pour enlever la poudre et c’est fini !

Avantages :

  • durée de vie longue
  • très efficace
  • embout précis
  • effet volume garanti !

Inconvénients :

  • le fait qu’il soit sous forme de poudre peut rendre l’application difficile au début, il m’est arrivé de faire de sacrés paquets et d’en mettre trop
  • il est blanc et il faut bien brosser les cheveux pour faire partir les résidus de poudre (surtout pour les brunes comme moi !)
  • difficile à enlever sous la douche, le soir il vous faudra sans doute faire 2 shampoings
  • n’enfilez pas votre chemisier ou votre veste de tailleur foncé avant car il est fort possible que de la poudre blanche vous tombe dessus !

Prix : environ 10€ en parapharmacie

Un autre bon choix : Le shampoing sec René Furterer

Shampoing sec René FurtererMême principe pour l’utilisation sauf que cette fois il est en bombe. Du coup on vaporise sur le cuir chevelu et on laisse poser comme le Klorane. Le gros avantage c’est qu’il est incolore mais sinon au niveau efficacité, je préfère quand même le Klorane.

Avantages :

  • incolore
  • pas besoin de brossage après l’application, un léger coup de brosse pour remettre vos cheveux en place et c’est bon

Inconvénients :

  • difficile à doser
  • format spray donc se vide rapidement et plus nocif pour l’environnement…
  • l’effet volume n’est pas vraiment au rendez-vous, les cheveux paraissent propres mais restent raplapla

Prix : environ 10€ en parapharmacie

Une grosse déception : le shampoing sec Ojon

Shampoing sec OjonSensé être « full detox », ce shampoing est plutôt « intox » pour vos cheveux ! Il se trouve sous format spray également, mais n’est pas très efficace et niveau volume c’est pas ça du tout !

Avantages :

  • j’ai bien cherché, je n’en vois aucun…

Inconvénients :

  • effet propre très minime
  • pas de volume
  • rend presque les cheveux sales, moi je l’ai trouvé humide et mes cheveux se sont collés en mèches, du coup le rendu n’est vraiment pas terrible
  • format spray donc se vide vite et mauvais pour l’environnement
  • odeur désagréable qui reste dans vos cheveux toute la journée

Prix : 13€ chez Sephora

Et pour revenir aux shampoings “classiques”

Petit conseil pour celles qui se lavent les cheveux tous les jours, non pas parce qu’ils sont gras mais parce que vous faites du sport : préférez un shampoing doux qui n’agressera pas vos cheveux. Il y en a de très bons en parapharmacie pour moins de 10€. Pas la peine d’investir dans un shampoing de coiffeur à 20€ car ils sont souvent très concentrés en agents lavant et pas recommandés pour une utilisation quotidienne. Évitez quand même le shampoing de supermarché…

J’espère que vous avez trouvé cet article utile, n’hésitez pas à laisser un commentaire si vous utilisez un autre shampoing sec, je suis toujours à la recherche de nouveautés ! Et un grand merci à Elise pour m’avoir laissé écrire cet article sur son super blog !”

Merci Roxane pour ces tuyaux ! Je termine l’article avec une vidéo d’une coiffeuse Klorane (un peu pète-sec). En effet pas mal d’effet volume !


Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Commentaires

  1. a écrit

    La prochaine fois je suis ton conseil et j’achète un produit en poudre : le spray en bombe que j’ai acheté pour essayer pour la première fois les shampoing secs (un produit pas cher de Schwarzkopf) a duré seulement 5-6 applications ! Je pense qu’effectivement les produits en poudre reviennent moins cher.

  2. mhelene a écrit

    C’est vrai que la marque Klorane propose de très bons produits (shampoings secs et shampoing nourrissants) à un bon rapport qualité /prix !

  3. Roxane a écrit

    Ravie de voir que mon expérience puisse servir à qq’un! Effectivement Klorane reste ce que j’ai trouvé de mieux, en ce moment je suis avec le Furterer qui fait bien son job mais sans plus. Si jamais vous en testez d’autres, dites moi!

  4. Sarah a écrit

    J’utilise de la fécule de maïs (en petite quantité car elle est blanche). C’est pas cher, on utilise très peu de poudre et ça marche bien. Cela dit, je n’ai testé aucun des produits commerciaux sus-cités.

Répondre à Roxane Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *