Dessert anti-cellulite

Je sais, vous allez me dire : « c’est quoi ce titre de bonimenteur pour une simple salade de fruits ? » « Mettre ‘dessert’ et ‘anti-cellulite’ dans un titre, c’est un oxymore ! »

Disons que c’est un essai d’accroche différente pour attirer les clics 😉 Ça a marché, non, puisque vous êtes là ? 😄 Et puis cette recette combine réellement plusieurs plantes pour leurs propriétés drainantes et antioxydantes !

Si je vous avais dit « salade de myrtilles au thé vert », auriez-vous cliqué sur l’article ? …
Bon. Donc oui, il s’agit juste d’une simple salade de fruits, mais ‘ultra-hyper-détox’ et avec des mini-coeurs mignons ♥ à l’agar-agar.

Ingrédients

Pour 1 à 2 portions :
• 125 g de myrtilles (Wikipedia: « C’est une des baies les plus légères en sucres et en calories, sa richesse en fibres et en antioxydants lui confère des vertus coupe-faim, et elle est très diurétique. […] Un des fruits les plus riches en antioxydants, quelle que soit la méthode de mesure utilisée.« )
• 300 ml d’eau
• 1 sachet de thé vert (de préférence avec un arôme fruité si possible, ou alors un thé vert ou blanc sans arôme mais pas trop amer)
• 1 sachet de tisane au choix : j’ai utilisé une tisane de baies d’églantier pour la couleur et l’effet tonique/stimulant. On pourrait aussi utiliser des infusions de fleurs d’hibiscus ou de vigne rouge, elles-aussi colorées. Tous deux favorisent la circulation sanguine et l’élimination.
• 1 cuillère à café d’agar-agar (3g)
• 1 cuillère à soupe de graines de pavot (facultatives, sont là surtout pour la déco)
• 3 gousses de cardamome (facultatives, sont là pour leur arôme un peu original et leurs propriétés digestives. Il faut les écraser avant pour utiliser les graines)
• Un demi-gousse de vanille (ou une cuillère à soupe de stevia. Comme je n’aime pas trop la stevia, et que je ne veux pas rajouter de sucre, la gousse de vanille permet d’adoucir le tout)
• Quelques feuilles fraîches pour la déco. J’ai utilisé des feuilles de mélisse de mon petit jardin de balcon.

Ingrédients: myrtilles, épices, thés, agar-agar, graines de pavot

Préparation

1. Faire bouillir l’eau. Faire infuser le thé, la tisane, les gousses de cardamome et la gousse de vanille ensemble.
2. Retirer le thé et les plantes et ajouter l’agar-agar à l’eau parfumée. Porter à ébullition 3 minutes pour que l’agar-agar déclenche son « pouvoir gélifiant ».
3. Verser dans un grand récipient. Saupoudrer des graines de pavot. Attendre que la gelée soit bien solidifiée.
4. Découper des morceaux de gelée à l’aide d’un mini emporte-pièce. (Ou découper la gelée en mini-cubes au couteau).
5. Ajouter les myrtilles et les feuilles de mélisse et servir.

gelée de thé

petits coeurs de gelée d'agar-agar

Salade de mirtilles hyper-antioxidantes

Valeurs nutritionnelles pour le bol entier : 132 kcal, 3 g de protéines, 21 g de glucides, 12 g de sucre (naturellement contenu dans les myrtilles), 4 g de lipides, 5 g de fibres.

Et pour en revenir à notre sujet : la cellulite

Si vous êtes arrivée sur mon blog, qu’une recette de dessert au thé vert sans sucre ne vous a pas rebutée, que vous n’êtes pas partie en cliquant ailleurs, et que vous avez lu cette recette jusqu’au bout, mes supers pouvoirs de Madame Irma me font supposer que :
(1) vous êtes sportive et vous mangez sainement.
(2) vous avez tout de même de la cellulite. Moi aussi. D’accord, moins que les copines qui fument ou ne se bougent pas. Mais quand même.

Alors pourquoi ? Parce que c’est très difficile de ne pas en avoir du tout sans lumière tamisée & Photoshop. C’est tout à fait possible d’en diminuer drastiquement l’apparence, mais éliminer toute forme de cellulite à jamais, c’est mission impossible. La sévérité de votre cellulite est la combinaison de plusieurs facteurs, certains influençables et « sous votre contrôle », mais d’autres non :

– Facteurs influençables :

• L’alimentation : pour obtenir des résultats digne des « fitness model » américaines, manger sainement ne suffit pas. Il faut vraiment se concentrer sur les légumes verts et les protéines, diminuer drastiquement voir éliminer certains aliments (un article en anglais pour quelques idées : jillfit.com/2011/08/03/get-leaner). Possible si on est très motivée, mais cela peut représenter pas mal de concessions à faire pour ces quelques centimètres carrés sur l’arrière des cuisses.

• Le stress / le sommeil / l’hygiène de vie : la façon dont on gère son stress et ses heures de sommeil agit directement sur notre équilibre hormonal déjà naturellement changeant. Dormir suffisamment, avoir une collec’ de tisanes « relax », « ligne et équilibre » et du même acabit… Si, si ça aide !

• L’activité physique : Comme dirait Christophe Carrio, (un gourou fitness français) : “Pas de résultats extraordinaires avec des moyens ordinaires.” Donc pour voir du changement, il faut mettre le turbo par rapport à ce que vous faites déjà. Par exemple, une séance de plus dans votre programme (mais en espaçant assez les séances pour ne pas retravailler des muscles endoloris) : une séance de musculation avec des soulevés de terre, un cours de cycling avec des montées en danseuse sur le vélo, ou encore une séance de plyo surprise.

– Facteurs difficilement influençables :

• Votre patrimoine génétique : malgré tous vos efforts, c’est tout à fait possible d’avoir des tablettes de chocolat en guise d’abdos et toujours de la cellulite à l’arrière-train, comme en témoigne cet article d’une blogueuse américaine.

Je ne fais que partager mes constatations purement subjectives, mais il me semble que certaines personnes sont beaucoup plus prédisposées à avoir de la cellulite en fonction de leur type de peau.

Les femmes asiatiques par exemple (même nées dans un pays occidental avec un régime alimentaire à l’occidental) ont généralement moins de cellulite que les occidentales. (Et en plus elles ont aussi la chance de ne pas vieillir aussi vite du visage : on leur donne facilement 28 ans alors qu’en fait elles en ont 40…)

Les africaines et les antillaises ont aussi légèrement moins de cellulite apparente que les occidentales (regardez le derrière des pros de l’athlétisme : oui, les russes et les allemandes ont aussi les fesses musclées, mais le peu de cellulite qu’elles ont est toujours plus apparent que sur le derrière des jamaïcaines). Les peaux bronzées ont la chance d’être visuellement plus lisses.

La cellulite très apparente est typiquement un problème de peaux fines très blanches. Ce n’est pas pour rien que les américaines jurent par leurs salons de « spray tan » (douche bronzante qui donne une couleur brique-orangée et fait ressortir leur sourire colgate).

• Votre environnement : On ne peut pas trop échapper à la pollution et au stress urbain si on habite dans une grande ville. Ajouter à cela l’ambiance particulièrement négative de certaines capitales (gens qui font la gueule, mauvaise humeur ambiante), et cela crée un environnement toxique. Oui, je commence à parler comme une naturopathe baba-cool, mais toxique => toxines => cellulite.

Salade de fruit fantaisiste

Et que penser des crèmes ?

Elles peuvent aider à lisser l’aspect de la peau, mais ne traitent pas le fond du problème. (La naturopathe baba-cool qui sommeille en moi argumenterait même qu’elles contiennent des parabènes aux effets oestrogéniques qui ne feraient qu’accentuer les déséquilibres hormonaux, traitant l’apparence mais pas le fond du problème). En tout cas une chose est sûre : il faut débourser minimum 10 euro pour un tube de crème collante à appliquer religieusement tous les jours pour pouvoir espérer constater des résultats.

La salade de mirtilles au soleil

Et vous, quels sont vos remèdes maison anti-cellulite ? Un gommage au marc de café ? Une marque de thé détox préférée ? N’hésitez pas à me laisser vos tuyaux dans les commentaires !

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Commentaires

  1. a écrit

    Quand j’ai vu la recette, je me suis dis « tiens bizarre y’a aucun commentaire sur celle là »,
    mais je comprends mieux.

    Mettre un commentaire c’est avouer que l’on est concerné par le problème de la cellulite.

    Allez j’assume. Sportive en devenir qui souhaite éliminer (enfin estomper) la cellulite.

    Pas mal la recette, histoire de varier les plaisirs.

    Petite question : peut on remplacer la stévia par du Fructose en poudre de Vivis ?

    • a écrit

      Bonjour Sarah,
      Merci pour ton commentaire !
      Tout dépend de l’objectif du dessert : si tu souhaites le faire pour d’autres personnes, oui, autant utiliser du fructose, car le goût sera bien meilleur que la stévia.
      Par contre, si tu souhaites réduire les quantités de sucre, au niveau naturel, il n’y a que la stévia, ou alors les édulcorants artificiels. Le fructose est certes un type de sucre qui ne fait pas monter la glycémie en flèche, mais cela reste quand même des grammes de sucre supplémentaires.

  2. yohanna a écrit

    Bonjour,
    Je n’ai pas pu venir sur votre site pendant des semaines mon ordinateur de voulait pas et me mettait un message d’erreur meme en actualisant bref j’ai donc pensé que votre site était en maintenance mais apparement non…
    Quelle chance j’ai la peau fine et blanche lol ! cependant quand je faisais beaucoup de sport je n’avais pas de cellulite c’est depuis que j’étais devenue sédentaire que j’ai vu apparaitre de la cellulite visible. Donc après il y a en effet beaucoup de facteur surtout les hormones et le fait de ne pas avoir d’activité spotive joue un très grand role je pense + nourriture…

  3. Isa a écrit

    Je ne sais pas si ce site est toujours d’actualité ni même si la recette fonctionne. Mais MERCI. C’est tellemennnnt une bonne idée l’idée du thé en geler ! Alternative au « jujube » de BCAA. Je m’en vais asseyer sur le champs :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *