J’ai testé : les protéines de pommes de terre

J’ai encore essayé un nouveau type de protéines en poudre: les protéines de pomme de terre (sans arômes et sans édulcorants). 16,95 euro pour un pot de 350 grammes, coûteux mais bon, la curiosité l’a un peu emporté…

100 g de pommes de terre ne contiennent que 2 g de protéines. D’où sortent donc les protéines de pommes de terre ? Je suppose qu’il s’agit d’un reste de la fabrication de la fécule de pomme de terre : la fécule de pommes de terre contient 100% de glucides et est utilisée pour épaissir les sauces, soupes, et desserts.

L’avantage des protéines de pommes de terre ? Par rapport aux protéines animales (whey, oeufs), elles sont plus respectueuses de l’environnement, et par rapport aux autres protéines végétales, elles n’ont pas les œstrogènes du soja, et sont beaucoup plus riches en protéines que les protéines de riz, de chanvre ou de pois.

Pour les branchés nutrition, voici le profil nutritionnel et acides aminés de ces protéines fabriquées aux Pays-Bas :

Valeurs nutritionnelles

95% de protéines, chiffre très élevé pour des protéines végétales.

Mais la question clé est : quel goût ont-t-elles ? Et c’est là que le bât blesse. Elles n’ont malheureusement pas une saveur de purée ou de chips. Non, elles ont un goût beaucoup plus proche de la pomme de terre crue : acide et amer en même temps.

Qu’en est-il de la miscibilité avec les liquides ? Là aussi, je suis très déçue : elles se mélangent très mal avec les liquides. Des grumeaux se forment quasi-immédiatement. La seule facon d’éviter les grumeaux est de mélanger la poudre à sec avec un autre type de poudre (autres protéines en poudre, ou farine de coco) avant d’ajouter un ingrédient liquide.

la miscibilité de protéines de pomme de terre: très faible

Non, il ne s’agit pas de suc gastrique ou d’un autre type de vomi dégoûtant, mais de protéines de pomme de terre mélangées à de l’eau.

Comment les consommer ? Les boire mélangées à de l’eau est vraiment loin d’être plaisant. Le goût est tout simplement trop fort et trop aigre.

J’ai donc essayé de faire deux recettes enrichies en protéines. Les 2 recettes se sont avérées de très gros flops. Je n’ai pas les pu finir et j’ai dû les jeter tellement elles étaient immangeables.

Premier flop : des chips protéinées

Recette à base de protéines de pomme de terre

alien low-carb potato chips

Deuxième flop : un pain hyper-protéiné : protéines de pommes de terre, farine de lentilles, graines de lin, levure, blancs d’œufs.

ingrédients pour pain protéiné

Protein bread made of potato protein powder

Le résultat = un pain à la texture de polystyrène.

Mon verdict final sur les protéines de pommes de terre : bien que l’idée semble très intéressante, le produit est tout simplement trop difficile à utiliser.

Avantages :
• à base de plantes, plus respecteux pour l’environnement
• supérieur en protéines par rapport à d’autres protéines végétales
• digestibilité: facile à digérer par rapport à d’autres protéines comme les protéines de riz ou de pois qui peuvent donner pas mal de gaz ;)
Inconvénients :
• goût amer et fort, très difficile à masquer
• miscibilité très mauvaise
• difficile à utiliser dans des recettes enrichies en protéines
• coûteux, mais pourrait être beaucoup moins cher que d’autres types de protéines si le produit étaient fabriqué à plus grande échelle.

 
Vous l’avez compris, je ne recommande donc pas ce genre de protéines, à moins d’être vraiment habitué aux saveurs amères/acides. Par contre, en surfant un peu sur Internet, j’ai découvert que le jus de pommes de terre crues avait plutôt bonne réputation.

Si vous avez une centrifugeuse, voici une idée de recette issue de la médecine chinoise. Bien laisser décanter l’amidon avant de boire le jus comme le recommande le présentateur !

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Commentaires

  1. Sandrine a écrit

    A propos de jus, que penses tu des extracteurs, plus chers mais plus performants, ai-je lu, que la centrifugeuse ou le blender niveau santé?

    • a écrit

      Bonjour Sandrine,
      Je pense que ce genre d’extracteurs vaut le coup si on fait vraiment des jus tous les jours (comme par exemple pour le bar d’un club de remise en forme).
      Du point de vue d’un consommateur individuel, une centrifugeuse à moins de 100 euros fait largement bien l’affaire pour faire des jus de temps en temps, en complément d’un blender du style Nutri bullet (j’ai un Nutri Bullet et j’en suis bien contente) pour ce qui est mixage, purées et smoothies.

  2. jerome s a écrit

    Bonjour,
    je mange plusieur fois par semaine ces fameues proteines de pommes-de-terre.
    (Pour info, je suis body-bulder végétarien et non-stéroïdé, de là mon intéret pour cette protéine végétale)

    Du point de vue nutritionnel, elle est deuxième ex-aequo avec la levure de bière pour ce qui est des acides aminés!
    ( dans la catégorie proteines d’origine non-animale)

    ( La première étant , bien entendu la Spiruline )

    La seule manière de digérer correctement la protéine de pommes de terre,, d’après moi, et de la cuire ..
    Non cuite, cete proteine colle encore plus que le gluten.. (qui est déja comme du chewing-gum) …en d’autres termes elle va être difficile à absorber.

    Ma recette : mélanger 20 grammes à un verre d’eau , cuire pendant 5 minutes ( ça gonfle ) et mélanger le tout à du riz aux légumes ou au curry … le résultat est que le goût n’est plus vraiment perceptible.

    Voila, en ce qui me concerne, je crois très utile de surmonter sa difficulté d’utilisation… au vu de la qualité de ses acides aminés ..
    ciaooo :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *