Une ‘Crossfiteuse’ enceinte crée la polémique

Ah ces américaines ! Il y avait déjà eu celle qui court un marathon enceinte de 9 mois :

Cette fois-ci, la polémique vient d’une pratiquante de CrossFit. Lea-Ann Ellison, mère au foyer de 35 ans, continue à pratiquer le CrossFit enceinte de 8 mois de sa troisième grossesse. Elle a posté des photos d’elle sur Facebook qui ont fait le buzz, déclenchant des commentaires aussi bien négatifs que positifs :

Le but de ces photos ? Prouver que « la grossesse n’est pas une maladie » et « inspirer les autres femmes sportives ».

Mon avis perso : comme cette femme pratique le CrossFit depuis plusieurs années, ça ne me choque pas énormément qu’elle continue quand elle est enceinte. Même si la barre chargée de disques peut paraître impressionnante, elle utilise environ 40% des poids qu’elle utilisait en temps normal. Et comme ils le précisent dans le reportage, les recommandations en matière d’exercice durant la grossesse ont un peu changé depuis quelques années. Le nouveau consensus est « Chaque grossesse est différente » et « Il vaut mieux ne pas commencer de nouvelles activités, mais vous pouvez continuer ce que vous faisiez avant d’être enceinte ».

Cela-dit, continuer une activité sportive assez violente n’est pas super malin non plus. Même si Lean-Ann maîtrise parfaitement les techniques des mouvements, un accident peut toujours arriver, et le bébé peut se prendre un coup de barre en pleine tronche.

J’ai l’impression que la publication de ces photos sur Facebook est avant tout pour elle une question d’égo, comme si elle avait quelque chose à prouver. Lea-Ann le révèle d’une certaine façon = : « I loved being a Mom but I wanted to be a HOT Mom. » Mon analyse psychologique à 2 francs : en gros, son rôle de mère au foyer ne la satisfait pas vraiment. Californienne, l’apparence physique et l’esprit de compétition sont pour elle très importants. Publier ces photos sur Facebook lui permet donc « d’exister » dans son monde où l’image est essentielle et la reconnaissance / le regard des autres passe par les réseaux sociaux et le nombres de pages vues.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Commentaires

  1. a écrit

    c’est vrai que l’on ne voit pas des photos comme ça tous les jours, donc c’est un peu choquant j’avoue. Mon avis est partagée car il est vrai qu’être enceinte n’est pas une maladie et que l’on peut continuer à faire du sport modérément et en douceur mais tu as sûrement raison en disant que cette femme a besoin de se prouver quelque chose à elle même !

    je me suis mise au sport il y a 4 mois, j’ai un blog de cuisine mais quelques articles « vie saine et sport » viennent s’ajouter petit à petit …

    bonne journée :)

  2. a écrit

    Hello
    Ca ne me choque pas du tout, les mouvements sont maîtrisés, elle est entraînée, les charges sont réduites… Si elle se sent de le faire, why not… Surtout qu’elle plus à la fin de la grossesse qu’autre chose, et que c’est la 3ème…
    Les cours Les Mills comme le Pump et le Balance proposent des options pour les femmes enceintes, c’est donc bien que ce n’est pas une abbération…

  3. a écrit

    Mouai.

    Je pense que ce qui choque les gens c’est de voir une nana enceinte jusqu’aux yeux soulever une barre de poids. On la verrait à la piscine enchaîner les longueur ou en basket faire une marche rapide, ça serait moins choquant…

    C’est clair que le Crossfit, c’est pas forcément le plus adapté mais personnellement, je fais du sport 3 fois par semaine et je ne compte pas m’arrêter le jour où je serais enceinte.
    Pour la simple et bonne raison que je ne fais pas de sport pour être mince ou par soucis d’image (ma petite brioche peut en témoigner) mais parce que j’aime ça,que ça me permet d’évacuer le stress de la journée, de me faire un sas de décompression entre le boulot et la maison, bouger mon corps qui est assis sur une chaise 12 h par jour…

    Une fille de ma salle de sport a continué les cours Bodycombat, bodyattack… jusqu’au 6ème mois puis vélo elliptique, marche rapide sur le tapis monté au maximum jusque pratiquement la fin de la grossesse.
    Plein de nanas sont allées la voir en lui disant que « tout de même, dans votre état, ce n’est pas très raisonnable… » mais elle était en super forme, ça lui permettait de bouger, dormir et son gynéco était d’accord… Alors de quoi je me mêle ?

    Dans les pays en voie de développement ou même chez nous autrefois, les femmes n’arrêtent pas toute activité physique à partir du moment où elles sont enceintes…
    Les progrès de la médecine sont fabuleux et bien entendu, lorsqu’il s’agit d’une grossesse à risque ou compliquée, il faut faire attention mais si tout se passe bien et que la future maman est en super forme, à quoi bon rester à la maison tourner en rond comme un lion dans sa cage ?
    Après, forcément, tout est question de nuances…

  4. Claire a écrit

    Ca ne me choque pas non plus, étant enceinte j’en ai un peu assez d’être traitée comme une handicapée, il faudrait s’en tenir à faire du yoga ou de la gym douce… Et quand on a envie de transpirer et de bouger ses fesses ? Après je suis d’accord avec toi, elle a quelque chose à prouver, c’est clair, mais c’est le cas de nombreux bodybuilder il me semble… J’ai l’impression que tu te dis, tant qu’à en ch*** tous les jours à soulever de la fonte, autant que ça se voit et que les autres s’extasient sur mes abdos d’acier !! (Enfin en tous cas c’est ce que je ferai si j’avais le corps d’une compétitrice bikini !). Et puis souvent, quand on a des enfants, on a tendance à disparaître derrière son rôle de maman, c’est tentant de « lâcher l’affaire », d’enfiler un sarouel, de mettre une pince croco dans ses cheveux et de s’affaler dans le canapé à la fin de la journée… Donc chapeau à cette maman, quand même ! Après c’est vrai qu’on est un peu dans la surenchère, mais ça doit être le but, susciter le buzz.
    Je suis d’accord avec Clémentine, je pense toujours aux femmes qui travaillent dans les champs jusqu’à leur accouchement, et qui y retournent avec leur bébé dans le dos quelques semaines après… Du coup ça me fait relativiser quand je dois porter un pack d’eau enceinte de 6 mois (et que mon voisin de 89 ans veut me le porter… Histoire vraie !)
    Bises !

  5. a écrit

    Il y a encore beaucoup d’idées reçues concernant le sport et la grossesse.
    A partir du moment où elle est déjà sportive et que la grossesse n’est pas à risque, rien n’empêche une femme de continuer à pratiquer son activité physique.
    Si l’activité est réduite, les charges allégées et qu’il n’y a aucune contre-indication alors elle a bien raison de continuer.

  6. mhelene a écrit

    C’est sur Elise qu’un accident peut arriver avec le maniement de la barre ! pauvre Mioche ……
    Je suis aussi d’accord avec Claire dans son raisonnement concernant les femmes qui travaillent dur aux champs ou ailleurs jusqu’à leur accouchement (c’est nécessaire et vital souvent dans leur cas) mais de là abuser des charges lourdes dans le dernier trimestre de grossesse comme le fait notre californienne qui a du d’ailleurs ralentir ses efforts en voyant la date de l’accouchement se rapprocher (bonjour les contractions, dilatation du col et accouchement prématuré…)
    Avoir recours au bon sens et être à l’écoute de son corps me semble raisonnable, oui à l’activité physique en étant enceinte mais adaptée à chaque cas avec feu vert ou non de son gynéco concernant les sports avec charge ou à risques.

  7. Roxane a écrit

    Perso j’ai vu les photos aussi et je pense qu’elle cherche à se prouver à elle même que ce qu’elle fait n’est pas « mal » et que, comme tu dis, sa grossesse n’est pas une maladie. Je ne suis pas sûre qu’elle cherche à le prouver au monde entier mais avant tout à elle-même, je ne connais pas son histoire mais peu être qu’elle a peur de retrouver le corps qu’elle avait après sa seconde grossesse et qu’elle « anticipe ». Ceci dit, pour une crossfiteuse qui pratique depuis longtemps, je ne lui trouve pas spécialement des muscles très développés et ne suis donc pas convaincue de sa capacité à continuer à s’entrainer comme elle le fait…

  8. a écrit

    Moi je dis oui et non.

    La grossesse n’est pas une maladie, mais elle n’est pas a l’abri d’une chute de barre comme tu dis. Après, visiblement elle a adapté ses efforts donc pourquoi pas… C’est juste que ce qui constitue une réduction pour elle est énorme pour bien des gens.

    • a écrit

      Oui tout à fait d’accord avec toi ; « Ce qui constitue une réduction pour elle est énorme pour bien des gens ».
      Tout dépend en effet de ce qu’on avait l’habitude de faire avant d’être enceinte !

  9. Selena a écrit

    En revanche, Elise, à propos de ton analyse psychologique concernant cette jeune mère de famille et athlète, je suis tout à fait d’accord!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *