Mon premier (et dernier) Red Bull

La dernière fois que je suis allée au supermarché de bon matin, j’ai vu un ado acheter une cannette de Red Bull et un croissant en guise de petit-déjeuner.

Je me suis demandée si c’était possible de faire pire comme petit déj’. Peut-être un gros paquet de fraises Tagada et un beignet ? Un Snickers et un Pepsi ? Un paquet d’oursons Haribo et un Kouign-amann ?

J’avais déjà essayé le Red Bull (quelques gorgées pour tester le goût hyper sucré / bizarre), mais je n’avais jamais bu toute une canette entière.

Puis je me suis rappelée qu’une canette de Red Bull Zero traînait depuis plus de 2 mois dans mon frigo. Mon copain se l’était fait refiler lors d’une action de promotion de la marque (je ne saurais vous dire laquelle exactement, un truc sportif où ils distribuaient des canettes gratuites).

La marque s’associe à de nombreux événements sportifs, pas seulement la Formule 1, mais des événements plus “fun”, comme par exemple le Red Bull Minidrome. J’ai d’ailleurs été étonnée du nombre de disciplines et d’athlètes qu’ils sponsorisent (redbull.com/fr/fr). Bref, c’est une marque de “d’jeunes” et de sportifs branchés.

Seul petit hic : que ce soit en version Zero (avec édulcorants) ou normale (27 grammes de sucre par canette), c’est vraiment loin d’être un produit bon pour la santé, d’où le récent débat sur la taxe Red Bull :

Article du Progrès sur la taxe Red Bull

Cannette de Red Bull ZeroBon, difficile d’avoir un avis sur la question sans tester ! Un jour où j’avais un petit coup de mou, j’ai donc enfin bu ma canette de Red Bull Zero.

Sensations : le coup de fouet est rapide. Je me sens comme un petit garçon de 7 ans hyper-actif qui vient juste d’entendre que c’est l’heure de la récré. Le trop-plein d’énergie me ferait presque devenir limite agressive, mais je ne sais pas vraiment pourquoi. Quelques heures après, j’ai un gros coup de pompe. J’ai mal au cou, j’ai les yeux qui tirent, je suis très fatiguée et très lasse.

Verdict : pour mon cas personnel, Red Bull = à éviter. Pourquoi pas une fois par an, pour une occasion spéciale où je dois avoir un maximum d’énergie sur une très courte durée. Mais sinon, ce sera toujours non, quelles que soient les actions de ‘sponsoring branché’ de la marque !

Quant à la taxe, je ne la trouve pas injustifiée, mais je trouve dommage qu’elle vise les jeunes, plus grands consommateurs de ce genre de produits. Que ce soit les lycéens, les étudiants, les jeunes actifs… Je trouve que ce n’est pas très juste de demander à cette catégorie de population aux petits moyens de payer plus, alors que les addicts du Nutella sont beaucoup plus nombreux et de toutes les tranches d’âge.

Et vous, que pensez-vous de cette nouvelle taxe ?

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Commentaires

  1. a écrit

    Je t’avoue que je ne pense pas grand chose de la taxe, mais que je ne pense pas beaucoup de bien de ce genre de boisson !
    Déjà, c’est pas bon, et en plus, le coup de fouet est tellement artificiel, que sauf à être au fin fond du gouffre et devoir prendre le volant en urgence, je ne vois aucune raison pour moi de consommer ce genre de saleté. Autant boire un coca, c’est pas bon pour la santé, mais on sait déjà mieux comment ça fonctionne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *