Que manger au petit déjeuner ?

Parfois, je reçois des messages d’internautes qui me demandent des « menus types ».

Ils ne veulent pas réfléchir au pourquoi du comment, mais veulent seulement que je leur dise concrètement quoi manger.

Bref, que je leur fasse un plan alimentaire gratos, alors que de multiples « coachs » proposent déjà cela sur Internet (mais moyennant finances, of course).

Eh bien non, je ne fais pas de plan alimentaire personnalisé gratos. Et même si ces lecteurs me rémunéreraient en contrepartie, je n’accepterais pas à cause du concept même de « menu type » qu’ils me demandent.

C’est la variété de l’alimentation qui permet d’apporter tous les nutriments nécessaires sans faire d’excès sur certains groupes d’aliments. Ce n’est pas un « menu type » qui va régler vos problèmes si vous n’avez toujours aucune idée de ce que contiennent les aliments que vous mangez.

Cela-dit, je veux bien donner des pistes. Voici la question d’une lectrice, Jessy, qui me demande quoi manger au petit-déjeuner :

« Bonjour,
Tout d’abord merci pour ce blog super qui m’apprend plein de choses. J’ai une question : que petit-déjeuner le matin ? Je ne suis pas trop sucré. J’avais l’habitude de prendre 3-4 biscottes avec du fromage fondu light accompagnés d’un thé ou d’un lait d’amandes. Mais depuis que j’ai lu ton article sur « Comment lire les étiquettes des produits » je me remets totalement en question et j’ai vu que les biscottes contiennent 76% de sucre. Je suis donc assez perdue. Que me conseilles-tu ? »

Ma réponse

Salut Jessy,

Tu as mal lu l’étiquette nutritionnelle de tes biscottes : elles ne contiennent pas 76% de sucre blanc, elles contiennent 76% de glucides. (76% de sucre, ce serait comme si tu mangeais des bonbons au petit-déj’…)

Ceci-dit, effectivement, les biscottes ne sont pas un choix hyper intéressant au niveau nutritionnel : elles contiennent souvent peu de fibres, et le procédé de fabrication des biscottes aboutit à une élévation de leur index glycémique.

Je ne peux pas te donner un petit-déjeuner « type ». Le contenu et les quantités d’un petit déjeuner dépendent de plusieurs facteurs :
◙ Quel type d’activité doit-on faire les heures suivant le petit-déjeuner ? Sera-t-on active ou assise devant un écran ? Plus on est physiquement active, plus on aura besoin de glucides et de protéines. Moins on est active, moins les glucides se « justifient ».

◙ À quelle heure sera le prochain repas ? Préfère-t-on prendre un snack à 11h, ou pas de snack ? Va-t-on prendre le repas de midi très tôt ou très tard ? Les quantités et les aliments du petit-déjeuner doivent s’adapter en fonction pour éviter un coup de faim.

◙ L’âge et le gabarit de la personne : quand on est jeune, on peut manger plus de glucides sans grossir.

◙ La capacité à changer ses petites habitudes. Certaines personnes n’ont pas la « flexibilité mentale » pour se remettre en question et essayer quelque chose de complètement différent de leur petit-déjeuner habituel.

Si tu es atterrie sur mon blog, je suppose que tu as un intérêt pour le fitness avec peut-être des objectifs dans ce domaine. Voici quelques idées :

Petits déjeuners pour pratiquants de fitness

Souvent, les personnes qui pratiquent le fitness commencent leur journée en buvant un grand verre d’eau tiède citronnée. (Le seul inconvénient de cette méthode c’est que cela peut endommager l’email des dents à la longue, donc ne pas en abuser, un grand verre d’eau suffit aussi).

Ensuite, souvent, ces personnes ne mangent pas de pain au petit déjeuner (hormis weekend, vacances ou autres). Le petit déjeuner le plus populaire est les flocons d’avoine non-sucrés. Ils se préparent facilement en porridge : il suffit de verser de l’eau bouillante dessus, de laisser reposer 5 minutes, et voilà tu as un mélange très consistant. Au niveau des quantités, tu peux mesurer entre 60ml et 120 ml de flocons d’avoine secs + verser le double en quantité d’eau.

La plupart des autres céréales non sucrées peuvent se préparer de la même manière. Pour assaisonner et pour compléter avec de bons lipides, tu peux rajouter quelques noix, amandes ou graines. Je déconseille plutôt les fruits secs, trop sucrés, à moindre d’en mettre très peu. Les fruits frais les moins sucrés sont les baies (fraises, myrtilles, framboises etc.)

Pour des idées recettes de porridges, je te conseille le blog de Justine : jeblogguenforme.overblog.com/tag/Porridge

Ensuite, on complète les glucides du porridge avec une portion de protéines (20 à 30 g), souvent sous la forme d’oeufs ou de blancs d’oeufs, ou sous d’autres formes (Cf. à quoi ressemblent 20 grammes de protéines).

[NB: Je ne vais pas commencer un débat sur les jaunes d’oeufs dans cet article, le sujet est déjà bien traité sur Internet. Manger des oeufs: combien et pourquoi ?]

Il existe aussi une autre tendance fitness qui évite carrément les céréales, et qui déjeune avec le « meat and nuts breakfast » (un petit déjeuner à base de viande et de noix)
bodybuilding.com/protein-the-meat-and-nuts-breakfast
jackgallowayfitness.com/why-the-meat-and-nuts-breakfast
lifestylebypoliquin.com/The-Meat-and-NutBreakfast

Je prends généralement ce genre de petit déjeuner sans céréales quand je n’ai pas d’effort physique à fournir dans la matinée. Par exemple 3 œufs au plat (bio), 8 cerneaux de noix (noix fraîches, en coques que j’ouvre), mais je rajoute par contre du persil et de la salade rucola pour avoir de la verdure. L’avantage de ce genre de petit déjeuner pauvre en glucides mais riche en protéines et lipides est pour moi qu’il ne me donne pas faim deux heures après et qu’il stabilise bien mon humeur et mes capacités de concentration.

Voilà ce qui marche pour moi. Mais j’ai plus de 30 ans et un job devant l’ordi. Si tu es encore jeune et étudiante, il faut mieux manger des glucides pour pouvoir suivre tes cours ou assurer les jours d’examens ! À toi de chercher, d’expérimenter et de trouver le petit déjeuner idéal pour tes besoins et ton cas personnel.

Et vous, que mangez-vous au petit-déjeuner ?

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Commentaires

  1. Audrey a écrit

    Pas toujours évident de bien équilibrer son petit déjeuner quand on est habitué depuis l’enfance au chocolat, tartine, confiture. Moi je mange des fruits, des flocons d’avoine, de la compote sans sucre ajouté et un petit mix amande , noisette, raisin. Mais je varie parfois un chocolat chaud, brioche light, jus d’orange et parfois de la soupe. C’est selon mon état de fatigue, mes envies, bref pas de routine de ce côté ;)

    • a écrit

      Oui moi aussi j’aime beaucoup varier, mais je garde les trucs plus gourmands (genre croissant) pour occasionnellement le weekend. Rien de mieux qu’un croissant frais quand ça fait longtemps qu’on n’en a pas mangé :) Mais si j’en mangeais plus souvent je pense que j’apprécierais moins !

  2. a écrit

    J’ai fait le pas de changer de petit déjeuner et franchement je ne le regrette pas !
    Cela fait environ deux mois que tu m’as conseillée et cela va beaucoup mieux depuis, plus de tonus, pas de fringale en matinée c’est super !

  3. Mariane a écrit

    Merci de poster si souvent!! C’est vraiment avec plaisir que je viens consulter ton blog.
    Pour ma part difficile de réduire le sucre au petit déjeuner mais j’y travaille merci pour les conseils!

    • a écrit

      Bonjour Mariane, merci ! J’essaie de poster au moins une fois par semaine, cette semaine j’ai posté plus. Quand il y a une semaine où je n’ai vraiment pas le temps de poster, en général j’essaie au moins de mettre des petites choses sur Tumblr (fitnessfriandises.tumblr.com).

  4. a écrit

    Bonjour Élise
    Merci pour ton clin d’œil à mon blog
    Bravo pour ton article qui a le mérite d’être clair. Je suis toujours autant étonnée du nombre de personnes qui partent bosser sans manger le matin. Cela me serait impossible ;-)
    Sportivement
    J

    • a écrit

      ça m’est complètement possible ;)

      Comme j’ai de la peine à avaler qqch au saut du lit (que de toute façon mon estomac digère en 1h, du coup j’ai encore 2x plus faim, plus tôt), j’embarque mon petit-déjeuner dans mon sac et je le mange au boulot en milieu de matinée, quand il me donne envie.

      Le week-end, par contre, je prends tout mon temps et je mange des petits-déjeûners de reine. Environ 2h après le réveil. :)

  5. Aziz a écrit

    Je viens de faire ma première recette de Pooridge en encas et franchement c’était TOP ! (absolument rien à voir avec les flocons froids au goût pâteux et franchement pas appétissant), pour cette « tentative », on va l’appeler comme ça et non recette, j’ai mis:

    – Une mesure de flocons d’avoine
    – Une mesure de lait (j’ai mis du lait d’amande)
    – Une demi càc de miel
    – Cannelle
    – une demi banane
    – Quelques noix concassées

    Non seulement c’était bon et en plus ça cale bien (pour moi tout l’intérêt des flocons d’avoine est là, en plus de l’argument Healthy).

    PS: Rien à voir mais je viens de découvrir le site de Neila Rey, tu connaissais ? > http://neilarey.com/

    • a écrit

      Oui effectivement les flocons ‘froids’ sont moins « gonflés » et remplissent donc moins l’estomac… Je ne connaissais pas Neila Rey, merci pour le tuyau ! C’est vraiment bien, surtout les téléchargements de programmes complets gratuits en pdf ! Une ressource que je recommanderai dorénavant aux internautes qui me posent des questions. C’est tellement visuel et clair que leurs excuses de ne pas parler anglais ou de ne pas vouloir payer quoi que ce soit ne sont même plus valables !

  6. a écrit

    Pendant longtemps, je n’ai pas pris de petit-déjeuner et forcément, j’avais la fringale à partir de 10h30. Pour ne plus succomber aux appels du distributeur, je me suis prise en main. Désormais, je mange tous les matins une grosse poignée de flocons d’avoine avec un peu de lait. Je bois aussi un verre de jus d’orange que je presse moi-même et une tasse de thé vert. De temps en temps, je m’autorise un pain au chocolat.

  7. a écrit

    Bonjour Elise,
    Je suis tombée sur votre blog en cherchant des idées de recettes pour le goûter de ma fille (11 ans) qui pendant un certain temps, ne peut plus manger ni sucre (même pas de fruits), ni gluten, ni lait de vache en raison de désordres digestifs qui lui donnent également des migraines et j’avoue que j’ai trouvé mon bonheur ici ! Merci pour toutes ces recettes ! :-). Bref … Je souhaitais creuser cette histoire de glucides nécessaires en plus grande quantité si on fait du sport dans les heures qui suivent le petit-déjeuner ou moins si on reste assis devant un écran.
    Je suis dans la 2e option, or, le cerveau consomment beaucoup de glucides pour fonctionner convenablement et j’avais régulièrement des « fringales » vers 11h. Depuis que ma fille suit ce régime, j’ai changé aussi d’alimentation et introduit, pâtes de sésame, amande, noisettes (qui contiennent qd même pas mal de glucides), pain de sarrasin, flocons de riz ou pois-chiches pour elle, et miam ô fruit de France Gillain pour moi.
    J’ai beaucoup moins de fringales qu’avant (tartines de pain, beurre et miel), mais je me demandais si justement je n’allais pas prendre du poids avec tout ça, vu que je ne bouge pas :-)
    D’autre-part, ma fille en pleine adolescence, a très faim (elles ne se régalent pas trop il faut dire), ce régime ne tombe pas très bien par rapport à son développement et je me demandais si les protéines que vous ajoutez dans vos recettes pourraient régler son problème de faim.
    Désolée pour ce long message et merci beaucoup pour votre réponse,
    N.

    • a écrit

      Bonjour N.,
      Concernant la première interrogation « J’ai beaucoup moins de fringales qu’avant (tartines de pain, beurre et miel), mais je me demandais si justement je n’allais pas prendre du poids avec tout ça, vu que je ne bouge pas :-) » Tout dépend en effet du total de calories sur la semaine. Cela ne vaut pas trop le coup de trop se prendre la tête et de compter les calories. Mais c’est vrai qu’on peut être tentée de manger en plus grande quantité quand on se dit qu’il s’agit d’aliments « sains ». Donc peut-être qu’en être pleinement consciente suffira à choisir les quantités adaptées en fonction de votre activité cérébrale & physique.

      Pour la deuxième question, oui, effectivement les protéines sont très rassasiantes, mais j’éviterais tout produit contenant des faux sucres. Donc peut-être se limiter aux produits trouvables en magasins bios, comme les protéines de pois et aux protéines de chanvre, à utiliser parcimonieusement pour ajouter plus de texture aux goûters faits-maison.

  8. a écrit

    Je suis très flocons d’avoine+myrtilles au petit déjeuner. En ce moment je préfère le thé vert avec deux wasas et un peu de confiture maison mais c’est parce que je n’ai pas trop le temps de manger avant d’aller au travail.
    Merci pour tous ces supers articles !

  9. Amélie a écrit

    J’ai une petite question concernant le petit déjeuner… Personnellement, je suis habituée depuis toujours à manger quelque chose au chocolat au réveil. D’ailleurs quand je me réveille, c’est la première chose à laquelle je pense : manger. Si je ne mange pas le matin, je suis naze et en plus de mauvaise humeur. :p Mais j’ai toujours absolument envie de sucré au réveil. J’aimerais manger plus sainement mais le matin il n’y a rien à faire, je veux du sucre… C’est dû à quoi selon toi ? Comment contrer cette envie fulgurante ?

    De même j’ai souvent ça quand j’ai mangé du salé à midi ou surtout le soir, il me faut tout de suite une dose de sucre ensuite, je ne sais pas pourquoi.

    Je me demandais aussi… Je me lève à 5h30 voire 6h30 (dans mes meilleurs jours) pour me rendre en cours. J’ai remarqué que lorsque je mangeais très tôt le matin (mais bon pas trop le choix vu l’heure du réveil), j’étais très vite ballonnée et c’est toujours un peu douloureux. Tu as un avis là-dessus ? Parfois j’ai l’impression que mon corps ne s’est juste pas encore bien mis en marche, mais du coup le ballonnement reste assez longtemps le matin et c’est désagréable.

    • a écrit

      Bonjour Amélie,

      Peut-être as-tu envie de sucré et de chocolat car tu ne dors pas assez. Du coup, quand tu te dois te lever très très tôt, tu recherches un boost immédiat avec des aliments à indice glycémique élevé et au chocolat (le chocolat contient de la caféine et de la théobromine, tous deux stimulants).

      Tu peux manger sucré au petit-déjeuner mais mieux vaut alors privilégier les types de sucre à indice glycémique bas (comme le fructose des fruits par exemple) plutôt que le glucose de biscuits ou de céréales packagées.

      La meilleure façon de contrer une envie fulgurante de sucre est de ne stocker aucun produit sucré dans ses placards à la maison. En général, l’envie n’est jamais assez fulgurante au point de te faire sortir de la maison et d’aller acheter des produits sucrés sur le champ. Tu te rabats alors sur les produits plus sains qui eux sont bien présents dans tes placards.

      Au niveau chocolat, il existe pas mal de choses chocolatées qui ne sont pas riches en sucre : par exemple, si tu te fais un chocolat chaud à base de lait d’amandes, de cacao et de stévia, cette boisson ne contient aucun sucre. Les chocolats de noir de qualité contiennent aussi peu de sucre. Il existe aussi des chocolats au lait et des pâtes à tartiner édulcorées à la stévia (la marque Belge Cavalier par exemple).

      Pour éviter les ballonnements, tu pourrais essayer de faire un mini-petit déjeuner plus petit que ton petit déjeuner habituel (essaie quelque chose sans gluten et sans produit laitier), suivi à 10h d’un second mini-petit déjeuner.

      • Amélie a écrit

        Merci pour ta réponse !

        J’avoue que je ne dors jamais très bien et ça, c’est depuis toujours. Toujours plus d’une heure pour m’endormir, trop de choses en tête, à penser, et je me réveille toujours pendant la nuit. Pendant un moment, avec l’hiver sans doute, plus moyen de me lever avant 10h mais ici c’est reparti : à 6h je suis réveillée (l’habitude des cours certainement, horloge biologique tout ça).

        J’avoue aussi que je ne bois que de l’eau (je n’aime que ça, c’est la seule boisson qui me déshydrate qui plus est). Apparemment c’est un bon point mais je me suis souvent dit que ça amenait peut-être cette sensation de manque de sucre (que certaines personnes n’ont pas en buvant des boissons sucrées, je ne sais pas :/). En tout cas le chocolat est une drogue me concernant, et ça tombe bien que tu parles de chocolat car, et bien, je suis belge. :-D

        Mais je pense que je ne mange déjà pas énormément (en quantité, mais peut-être trop de sucre ?) le matin (comparé à ce que je peux lire souvent sur sites et forums). Le souci c’est que je me limite souvent à (par exemple) deux petits pains au chocolat (pour te donner une idée de la quantité et des saloperies que je peux ingurgiter le matin :-D) et c’est tout. Mais du coup à 10h je meurs déjà de faim. ^^

        J’ai bien noté tes conseils en tout cas, je vais aller chercher ce que je peux trouver. Mais est-ce que manger des omelettes (et du salé de manière générale) est « mieux » pour la santé et pour tenir le coup le matin tu penses ? Ou ce n’est qu’une histoire d’apports (glucides, protéines, lipides) suivant le moment de la journée ?

        J’ai lu aussi que trop de sucre pouvait aussi amener ce ballonnement, mais on lit tellement de trucs sur internet, je préfère te faire confiance personnellement.

        J’avais envie de t’écrire davantage mais je me dis qu’il y a tellement de choses à dire à mon sujet (avec tous mes petits problèmes de nutrition, stress, santé et compagnie) et qu’en plus tu as aussi ta vie, que tu n’es pas psy ou médecin, je vais donc éviter… mais j’avoue que j’ai beaucoup de questions et je ne sais pas toujours si un nutritionniste pourrait répondre à tout. Mon médecin essaye mais je pense qu’il n’est de toute façon pas spécialisé dans tout pour pouvoir réellement m’aider (ce qui me renvoie à mon dernier examen d’épistémologie d’aujourd’hui, étrange :-D). Si un jour tu as quelques minutes à me consacrer, fais-moi signe, peut-être que tu pourrais être de meilleur avis que mon généraliste.

        En tout cas je pense (et sais) que revoir mon alimentation et reprendre une activité physique ne pourra QUE me faire du bien…

        Par contre concernant le fait de ne pas acheter de surplus et de tenter le diable, malheureusement à 24 ans je vis toujours chez ma mère et je suis l’aînée d’une famille de 4 enfants, donc je ne choisis pas ce qu’il se trouve dans les armoires. :( Un vrai combat au quotidien du coup… Si je vivais seule, je suivrais ton conseil, mais là je pense que je vais devoir utiliser toute ma volonté. Sans compter que je suis prise de grignotage compulsif ces derniers mois (j’ai arrêté de fumer depuis un an et demi après 8 ans de tabagisme, et même si ça ne me manque pas du tout, je pense que j’essaye de compenser parfois/souvent lol, pendant un an je trouve que ça va mais après ça s’est compliqué chez moi, sans compter d’autres raisons extérieures).

        Bref, avoir quelques verres de vin ça ne m’aide pas à écrire « peu », je suis désolée. :p

        • a écrit

          La plupart des personnes qui ne mangent pas sucré au petit-déjeuner te diront qu’elles le font délibérément parce qu’elles se sentent mieux, qu’elles ont l’impression que cela leur entraîne moins de fringales le long de la journée (une histoire de glycémie).

          Bon, ensuite, il y a aussi une grande part de culturel et de traditions au niveau du choix du petit-déj. Mes parents sont français et ont toujours déjeuné à la française avec des tartines sucrées. Ils se portent toujours très bien et n’ont jamais eu de problème de poids. Moi j’ai personnellement arrêté ce mode de petit déjeuner sucré car il ne me correspondait pas trop et me donnait toujours encore faim.

          Félicitations pour ton arrêt du tabac ! Même s’il y a des grignotages ici et là c’est quand même mieux d’être une grignoteuse non-fumeuse qu’une fumeuse non-grignoteuse non ? ;)

          Si tu veux que je te donne mon avis perso sur certaines de tes interrogations, c’est possible, mais par contre je partage tout publiquement sur le blog dans les articles de la catégorie « coaching ». Ce n’est pas du vrai coaching à proprement parler, c’est surtout souvent mon opinion, mais ca peut donner des pistes à certaines lectrices. Je change le nom de la personne pour garder un peu d’anonymat.

          • Amélie a écrit

            Coucou,

            Encore merci de ta réponse ! :-) Figure-toi qu’hier je me suis amusée à t’écrire et c’est en le faisant (et donc en faisant un bilan) que je me suis rendue compte moi-même de tous les problèmes que j’avais depuis 1 an et demi (parce que tout est arrivé au même moment : prise de Tramadol pour mes douleurs dentaires liées à mon appareil et une opération, la séparation de mes parents que j’ai mal vécue et du coup mes excès d’alcool (de bière particulièrement, vive la Belgique), mon arrêt de la cigarette, et donc beaucoup de stress… En fait mon gros problème depuis environ 7 mois, c’est le ballonnement de mon ventre constant et douloureux (et ça arrive même lorsque je ne mange pas quelque chose de consistant ou d’acide) et le fait que j’ai également pris du ventre (mais pas ailleurs, beuh). Je suis aussi victime du grignotage compulsif (à cause de mes émotions, je suis une hypersensible de m****, je gère mal, du coup je me défoule sur la nourriture même quand je suis déjà remplie).

            Voilà, je pense que le principal vient d’un mélange de tout ça, tu me diras si je me trompe… Je me suis rendue compte aussi que j’expédiais mes repas (je suis végétarienne depuis 5 ans aussi), en général je ne reste pas à table plus de 10 minutes parce que ça m’énerve (et que je meurs toujours de faim, je sais pas pourquoi), je me dis toujours que j’ai mieux à faire et que manger, même si c’est indispensable, c’est une perte de temps. J’ai aussi remarqué qu’avec les cours, pareil, j’expédiais le dîner (déjeuner chez vous je pense) parce que je sais à quel point je digère très mal, et je n’aime pas manger juste avant la reprise des cours. Sans compter que pendant les périodes d’examens et de blocus, j’oublie de manger (du coup après je me rattrape en avalant tout ce que je trouve).

            Avec mon Tramadol (que j’ai arrêté récemment parce que j’ai fini par avoir des soucis aux reins et aux intestins), même s’il est bien utile contre la douleur, j’avais ces désagréments aussi : insomnies, pas faim (donc je sautais toujours un repas quasiment), constipation et déprime quand je l’arrêtais (à cause du sevrage). Quand je le prenais mon ventre était tout plat d’ailleurs, ça me dépitait moins, du coup ces derniers j’en ai un peu abusé (et j’en ai fait les frais :p).

            Donc voilà. Du coup je revois tout ça, hier j’ai passé ma journée à travailler sur un programme musculation/cardio/souplesse et sur un programme de nutrition grâce à tout ce que j’ai pu trouver et confronter (les avis divergent tellement, et les industries en profitent pour nous dire n’importe quoi pour gagner de l’argent, trop cool), je pense qu’il ne me reste plus qu’à appliquer tout ça et à apprendre à me détendre.

            Ce matin j’ai mangé mon premier petit déjeuner salé (pas eu le temps de faire les courses adéquates alors je me suis limitée à 2 oeufs à la coque + 1 tranche de pain avec une petite cuillère de fromage blanc + 1 thé + eau plate comme d’hab’). J’ai prévu de manger un fruit ou deux un peu plus tard. Et ça va en fait, c’est pas si terrible de manger salé finalement (bon, pendant que je préparais, je ne pensais qu’aux chocolats dans l’armoire :-D mais j’ai résisté).

            La seule chose qui me stresse un peu avec ce genre de petit déjeuner, c’est que d’abord ça prend du temps (le week-end pas de souci mais en semaine ça promet :o)), ensuite j’ai peur de manger plus que d’habitude (mais mieux ?). J’espère que ça va me bloquer jusqu’au prochain repas, vers 13h (heure de la pause à l’unif). Je crois que je vais alterner et choisir un déjeuner plus facile à préparer pour la semaine (et d’après tes conseils que tu m’avais déjà donnés).

            Mais du coup j’avais une ou deux petites questions par rapport à ça, j’ai fait mes recherches mais encore une fois les avis divergent… Pour les œufs, c’est mieux de les manger en omelette ou à la coque ? Je les ai mangés à la coque ce matin mais je trouve que ce n’est pas facile de le manger entièrement comme ça (et j’ai évité d’ajouter du sel, mais du coup le goût c’est bof). En omelette ça me semble plus lourd par contre, j’ai un peu peur que mon estomac ne le supporte pas (vu qu’il ne supporte plus rien avec mes conneries)…

            J’ai souvent lu que le thé était bon pour la santé mais il y en a tellement… Le vert et le noir ont l’air d’être plus appropriés pour moi, quel est ton avis ? Penses-tu qu’on puisse ajouter quelque chose dedans pour donner un peu plus de goût (je ne suis pas une grande fan du thé mais bon, j’en bois quand même un de temps en temps et celui à la menthe n’est pas si mauvais avec un sucre en plus, mais bon le sucre…) ?

            Enfin voilà. Je pense que ça ne sert à rien de t’ennuyer en t’expliquant ma vie et mes problèmes, je pense qu’on constate assez facilement d’où vient ma prise de ventre et son ballonnement lol. C’est très complexant en tout cas (depuis mon adolescence je pèse 48kg pour 1m57 donc bon, ce serait de mauvaise foi de me plaindre, même si je me suis toujours trouvée molle :/). Alors ici je fais une véritable fixation sur ce ventre, je ne trouve pas ça joli du tout et même si je sais encore rentrer dans mes pantalons, ils commencent à serrer. Et je pense que ça n’aide pas mon estomac à respirer non plus d’ailleurs…

            Je voulais aussi aller courir un peu mais vu le temps (il a neigé), je pense que c’est juste bon pour me fracturer quelque chose. :o) Donc je vais tenter de trouver autre chose à faire de similaire…

            • a écrit

              Bonjour Amélie,

              Tout à fait d’accord avec toi, tes problèmes au niveau du ventre sont surtout liés à ton contexte perso difficile ces derniers mois, beaucoup plus qu’à tes choix alimentaires. La nutrition est secondaire, c’est vraiment la gestion du stress et des émotions qui te permettra je pense d’aller vers plus de bien-être.

              Pour le thé, le thé vert contient un peu plus d’antioxydants que le thé noir. Pour le goût sans sucre, c’est une question d’habitude ! (Comme faire le pas du sucré au salé pour le petit déjeuner, c’est bizarre au début, puis avec le temps on s’habitue.)

              Pour remplacer le sel, on peut miser sur des mélanges d’épices non salés ou peu salés du style Ducros. Pour la cuisson des oeufs, il existe des machines cuiseurs d’oeufs, en général pas trop chères, qui permettent de cuire des oeufs durs ou à la coque facilement et à l’avance.

              J’écrirais un article « coaching » sur le stress et le système digestif quand j’en aurais l’occasion !

              • Amélie a écrit

                Ce serait vraiment génial un article là-dessus, le fléau de mon existence lol. D’ailleurs j’ai beau faire attention ces derniers jours (autant à ce que je mange qu’à comment je mange), je lutte aussi contre mon grignotage compulsif mais il n’y a rien à faire : une fois que je mange le midi, j’ai beaucoup trop d’acidité, du coup ballonnement et douleur. Et ça commence vraiment à m’énerver. ^^ Ce qui ne doit pas aider au passage.

                Le thé vert j’ai rigolé il y a deux jours parce que j’en avais bus trois sur la journée (matin, midi, début de soirée)… j’ai fini ma journée avec des palpitations et des tremblements au niveau des mains (j’ai eu une courte période où je buvais du redbull, toujours par rapport à mes cours, j’ai vite arrêté au vu des effets que ça avait mais le résultat a été assez similaire avec le thé). Du coup là je suis réticente lol, je me dis que je devrais peut-être acheter une autre marque ou en trouver du plus naturel. Une amie m’a dit que le thé en infusion surtout (qu’on achète dans les grandes surfaces etc) contient, lui, de la caféine mais que les autres non. Il m’est arrivé de boire 7 redbulls sur une journée en le supportant, peut-être une question d’habitude à prendre avec le thé, beuh.

                Sinon niveau goût j’avoue que ce n’est pas si terrible finalement (mais bon avec un sucre je trouve ça meilleur :p).

                Encore merci pour tes réponses et ta patience. :-) J’ai enfin fini de tout préparer de mon côté, je me dis que je partagerais bien mon parcours aussi histoire de me motiver et d’en motiver d’autres (en espérant que je tienne le coup avec mes cours)… Je verrai bien. ^^

                Je le redis encore une fois mais j’aime beaucoup ton blog, et je te souhaite une bonne continuation !

  10. Sandrine a écrit

    Bonsoir Elise,

    Je te renouvelle mes sincères félicitations pour ton blog que je consulte presque tous les jours tellement il y a des choses intéressantes que ce soit niveau gym, fitness, nutrition.
    Justement en parlant nutrition et plus précisément petit déjeuner, j’essaie de varier les menus, parfois œufs brouillés et blanc de dinde, parfois un sachet protéiné du type cappucino que j’adore, parfois céréales, parfois eau citronnée et amandes noisettes noix de cajou raisins un peu plus tard dans la matinée.
    Ma question porte sur les céréales. J ai arrêté (pour être honnête grandement diminué ;) les corn flakes au chocolat au lait kellog s que j’adore mais vraiment trop sucrés. Je papillonne autour des céréales des magasins bio et j’ai trouvé un mélange qui me plaît. J’aimerais avoir ton avis sur ses valeurs nutritionnelles :
    Valeurs pour 100 g de produit : 357 calories, matières grasses5,6g dont acides gras saturés 0,6 g, glucides 62,9 g dont sucres 14,6 g, fibres alimentaires 10,4 g, protéines 8,4 g.
    J’en mange deux bons bols donc plus de 200 g à mon avis mais je tiens toute la matinée sans fringales !
    Merci Elise :)

  11. Sandrine a écrit

    C’est vrai que ça dépasse les 10g pour 100g de sucre (: et bien j’en ai trouvé deux autres ! Et là tu devrais approuver en tout cas question goût moi oui c’est un bon début :)

    Le 1er : Muesli graines de soleil mélange de céréales et de 22 % de graines tournesol courges et lin : pour 100g 445 kcal, mat grasses 17,6 dont acides gras saturés 2,4 g, glucides 53,4G dont sucres 4,2g (on est largement en dessous des 10g !) fibres 10,4g et protéïnes 13g. Pas mal non?

    Le 2ème c’est Crousti muesli aux fruits rouges de Gerblé : pour 100g : 404 kcal, mat grasses 10g dont acides gras saturés 1,1g, glucides 61g dont sucres 8,2g (le double mais toujours en dessous des 10g!), fibres 13 g et protéines 11g.

    J’aime beaucoup les deux, je pense que je vais alterner, avec également de temps en temps un petit déj salé (œufs brouillés et blanc de dinde) ou bien un sachet protéiné insudiet cappucino.

    En tout cas moi qui aime les « corn flakes » je suis contente d’en avoir trouvé deux moins sucrés :)

  12. boileau didier a écrit

    bonjour à tous
    pour moi le petit dej depuis un petit moment déjà c’est 80 à 100 gr de flocons d’avoine avec amandes et raisins secs dans 300 ml de lait écrémé aromatisé de chocolat (une cuillère à café)
    de temps en temps je me fais 2 oeufs sur le plat
    voila voilou

  13. Léa a écrit

    Je pense que souvent quand on remet en question son alimentation quelque soit le but, le petit déjeuné est le repas le plus riche en sucre de la journée !
    Moi je varie : pain complet ou alors des flakes de céréales diverses (sarrasin, épeautre, toujours sans sucre ajoutés, on les trouves en magasins bio, marque grillon d’or) que je prépare a l’avance : flakes + un oléagineux (graines, noix …) + un produit sucrant en quantités raisonnable (pépites de chocolats noir, raisins secs, copeaux de noix de coco).
    Comme ça c’est prêt a l’avance, reste plus qu’a ajouter mon lait végétal que je prends sans sucre ajoutés et une source de protéines (des œufs souvent) et c’est prêt !
    Pour les flakes le taux de sucre est assez bas entre 2.6 pour l’épeautre et 3.8gr pour le sarrasin, aux 100gr, et c’est riche en fibre bien sur puisqu’au céréales complètes.
    Ça peut-être une alternative pour varier les petits dej !
    Même si pour moi, le graal du petit dej c’est pain complet + oeufs + bacon grillé …

  14. AnSo a écrit

    Bonjour,

    Merci (encore une fois ) pour cet article très riche.
    Je voulais te demander s’il est possible de prendre des protéines végétales en poudre le matin ? On m’a dit que mes petits déjeuner manquaient de protéines…
    Je m’explique : le matin je fais un shaker de protéine (mélange de protéine de pois + chanvre gout vanille) ajouté à 200ml de lait végétal (souvent avoine), que je fais chauffer pour faire un porridge. J’ajoute ensuite les ingrédients classiques, flocons d’avoine, amandes, etc. dans la casserole.
    Ma question est la suivante: est-il déconseillé de prendre des protéines en poudre au lever. Ou bien cela n’a pas d’importance ? Les prot sont-elles à prendre uniquement après des sessions de sport ?
    Est-il déconseillé de faire chauffer le lait (cela endommage t-il les prot? )
    Peut-être que ma question n’est pas dans le bon topic …

    Je te remercie pour toute ton aide !

    • a écrit

      Bonjour AnSo,
      Oui c’est possible, ce n’est pas déconseillé. Si tu prenais des protéines de whey au petit déjeuner ce serait moins intéressant car elles sont plutôt vite assimilées et plutôt pour le post-entrainement, mais pour les protéines de pois et de chanvre tu peux les consommer quand tu veux.
      Toutes les aliments à base de protéines changent à la cuisson, comme par exemple les œufs qui passent du liquide au solide. Leur nature change, mais la quantité de protéines absorbée, cuite ou non, ne change pas, la qualité des protéines n’est pas altérée.

      • AnSo a écrit

        Merci pour ta réponse précise :)
        Moi qui n’étais pas sûre à 100%, je vais pouvoir continuer ce petit-dèj ! Sachant qu’en bouche ce n’est pas mauvais du tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *