Glace à la chérimole

Sur les blogs de recettes healthy sur Internet, on retrouve souvent cette traditionnelle 1-ingredient ice cream : une crème glacée à base de bananes comme unique ingrédient. On coupe les bananes en rondelles, on met les rondelles au congélateur, et un fois congelées, on les passe au mixeur. Par rapport aux autres fruits congelés qui font plus “sorbet classique” que “glace crémeuse”, la texture de la banane congelée mixée est beaucoup plus onctueuse.

Si vous avez déjà testé l’idée des bananes, voici une autre idée crémeuse plus originale : essayer les chérimoles (ou cherimoya sur Wikipedia). C’est un fruit originaire d’Amérique du Sud mais qui est cultivé aussi en Espagne. (Donc pour les gens qui me dirait “il faut mieux acheter local”, les chérimoles viennent de moins loin que les bananes…)

D’accord, il s’agit d’espèce de grosses poires vertes pas très jolies, et ce n’est pas un fruit très commun et facile à trouver, mais si vous en trouvez des “origine Espagne” à votre supermaché bio, elles valent le coup d’être essayées !

Une cherimoya

Quand elles sont mûres, des tâches brunes apparaissent sur leur peau verte. Elles doivent être fermes, mais pas dures, un peu comme les avocats. Elles se comportent aussi un peu de la même façon : on peut les acheter toutes vertes et les laisser mûrir à la maison.

La texture de la pulpe blanche fait penser à la texture des poires (grumeleuse et juteuse), mais en plus “creamy”. Au niveau goût, la saveur fait penser à un mélange de poire et de litchi, et le fait d’avoir à cracher les pépins noirs rappelle un peu la pastèque.

cherimoya coupée en deux

Préparation

Pour faire une glace crémeuse, on coupe la chérimole dans le sens de la longueur, on récupère la pulpe blanche et on enlève les pépins un-à-un. (Se débarrasser des nombreux pépins est un peu fastidieux, mais cette recette en vaut la peine). Puis on place la pulpe au congélateur. Une fois congelée, on la passe au mixeur, puis on sert de suite ou on remet au congèl’.

Mixage de la chérimoya

Valeurs nutritionnelles d’une chérimole (1 gros fruit sans peau et sans graines, 235 g) : 176 kcal, 42 g de glucides, 30 g de sucre, 7 g de fibres, 3,7 g de protéines, 1,6 g de lipides. On obtient environ deux portions de glace avec une grosse chérimole.

Une portion de cette crème glacée cherimoya on a donc environ les mêmes valeurs nutritionnelles qu’une banane : 88 kcal, 21 g de glucides, 15 g de sucre, 3,5 g de fibres, 1,8 g de protéines, 0,8 g de lipides.

La saveur inhabituelle de “poire tropicale” de ce dessert est très originale. L’instant d’une dégustation, c’est un peu comme s’évader pour des mini-vacances en Andalousie ou à Madère… Je recommande !

Boule de glace à la chérimoya

Je savoure bien ma recette !

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Commentaires

  1. a écrit

    Je ne connaissais pas du tout le nom de cette bestiole, et j’avoue que je me marre toute seule (chéri et molle dans la même phrase, il m’en faut guère).
    Je conserve l’idée, parce que pour le moment, je moutonne gentiment avec la crème banane, qui est quand même une valeur sûre.
    Je me demande si je vais pas tester avec d’autres fruits , genre les abricots cet été …

    • a écrit

      Effectivement le nom français est assez ridicule ! Déjà que ce sont des fruits assez moches, mais en plus avec un nom comme ça, difficile de trouver un certain succès commercial ! Mais tu me connais, il faut toujours que je fasse ma maligne avec des ingrédients introuvables, ça fait partie du concept du blog :) Hâte de commencer la saison des fruits d’été du Sud et de la vallée du Rhône…

  2. a écrit

    Bonjour,

    En lisant cet article, je pense que cette glace me plairait bien :) elle a une belle texture en tout cas, je note si jamais j’en trouve …

    Je voulais te demander ton avis sur Myfitnesspall, est ce vraiment efficace ?

    En fait, j’ai testé sur une journée et je me suis rendu compte que je ne mangeais pas assez de calories. De plus, je suis souvent au dessus du taux pour les graisses et les protéines. Un avocat dans la journée par exemple, et mon taux de lipide est déjà explosé.

    De plus, quand j’y mets mes activités sportives, il est rare que j’arrive jusqu’aux calories indiquées …

    as tu déjà testé ?

    Merci d’avance :)

    • a écrit

      Bonjour Doudoute, je suis allée faire un tour sur leur site une fois mais je n’ai pas eu la patience d’installer l’app et de m’y mettre. Les fois où je dois faire un “reality check” sur ce que je mange, je vais sur le site iifym.com/iifym-calculator pour calculer mes macros et ensuite je calcule ça à l’ancienne dans un tableau Excel (je suis vieille tu sais, j’ai plus de 30 ans…).

      Mais je sais que la blogueuse Lucie de the-numi.com utilise Myfitnesspall et en est fan. Je suis sûre qu’elle sera contente de t’éclairer à ce sujet.

  3. Piou a écrit

    Je n’ai plus vu de chérimoles en supermarché depuis un moment (en Italie on les appelle annone) mais je viens de tester la recette avec les bananes, c’est excellent !
    Merci pour l’idée.

  4. morgane a écrit

    J’habite en Espagne et c´est vrai que la “chirimoya” est commune ici mais honte à moi je n’ai jamais gouté….je devrais!

  5. Claire a écrit

    J’étais à Madrid la semaine dernière et j’ai fait plusieurs magasins pour essayer de trouver la fameuse “chirimoya”… au point que mes collègues en avaient marre de “chercher mon fruit moche”. Raté : ce n’est plus la saison m’a-t-on dit !!! Faudra y retourner plus tard… dommage j’avais très envie de gouter. Tous les Espagnols que j’ai rencontrés là bas aimaient tous ça.

  6. morgane a écrit

    je viens de gouter le chirimoya pour la première fois (j’habite en Espagne ici on en trouve facilement mais la tête bizarre du fruit avait fait que je ne m’étais jamais résolue à en acheter) c’est très bon mais hyper sucré OMG! ça m’a fait penser à ta recette sur laquelle j’avais lorgné, je vais peut-être me motiver du coup!

    • a écrit

      Ah super ! Profites-en bien alors si c’est facile à trouver et pas cher ! Ici chez moi elles ne font que des apparitions surprises et très brèves sur les étalages !

  7. morgane a écrit

    pas cher je ne sais pas, mais je pense que max 3€ le kg, ce qui est déjà assez cher pour l’Espagne (ici les fruits et légumes sont relativement bon marché, qd ça passe 99ct le kg, déjà tu te dis “gni c’est cher ce truc”!) lol. Oui je sais j’ai de la chance! ma mère me le dis tt le tps!

  8. Marc Brière a écrit

    Bonjour, je ne sais pas par quelle miracle j’ai découvert ce fruit merveilleux. On en voit si peu au Québec, mais mon coeur fut de joie en en voyant quelques uns muris à point sur les tablettes au rayon des fruits. J’anticipe le succès de cette glace toute simple qui n’attend plus que la pulpe prenne, au congélateur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *