La méditation, le flow et le non-jugement

Lâcher prise, apprécier le moment présent, se connecter à soi-même, apaiser son mental… Ai-je souscrit un abonnement à Psychologie Magazine ? Non, rassurez vous, je parle avant tout fitness sur le blog ! Mais voici 3 livres de développement personnel que j’ai lus cet été. Certains de leurs conseils peuvent être judicieux pour améliorer ses performances sportives !

L’art de la méditation – Matthieu Ricard – Éditions Pocket

Pourquoi j’ai acheté ce livre : j’avoue que j’ai acheté ce livre uniquement parce que la méditation est à la mode et “dans l’air du temps”. Si les influenceurs et entrepreneurs high-tech de la Silicon Valley la pratiquent, c’est que ça doit valoir le coup non ? C’est donc par pur désir mimétique que j’ai décidé de m’informer sur la méditation. Au niveau ressources, il existe une infinité de livres, de sites et d’appli mobiles pour s’y mettre, mais j’ai préféré choisir un petit livre Pocket pas trop épais pour ne pas mettre la barre très haut.

Livre l'Art de la méditation Matthieu Ricard

Ça parle de quoi ? Matthieu Ricard est un scientifique français devenu moine bouddhiste tibétain. Le livre, très court, explique comment pratiquer la méditation, quelque soit notre background (pas besoin d’être intéressé par le bouddhisme).

Le style : C’est quand même un peu compliqué avec des phrases longues à lire, mais pour une première approche, ce petit livre Pocket n’est pas mal du tout. Si on recherche des approches plus simples et plus accessibles, je pense qu’il faut mieux alors se tourner vers des ouvrages américains, des vidéos Youtube, mais on aura alors un truc “à la sauce américaine” : de la méditation avec un peu de ketchup dessus… Le bouquin de Matthieu Ricard est parfois difficile à lire et contient aussi pas mal de généralités, mais on ne peut pas lui reprocher de ne pas être authentique et fidèle aux racines de la pratique.

Quelques extraits (cliquez pour agrandir) :

Dos du livre Ce que la méditation n'est pas Notre esprit fait l'expérience du monde Nous ne sommes pas nos émotions
le dos du livre “Ce que la méditation n’est pas” “Notre esprit fait l’expérience du monde” “Cessons de nous identifier à nos émotions”

 
Le rapport avec le fitness ? Tout comme l’exercice physique, la pratique de la méditation a des effets bénéfiques sur la santé. Elle améliore la vigilance et procure une sorte d’entraînement mental. “Gym membership for the mind!” est d’ailleurs le slogan de l’application mobile headspace pour apprendre à méditer.

Le flow – Marlies Terstegge – Éditions de l’Homme

Pourquoi j’ai acheté ce livre : car j’aimais bien le mot “Flow” dans le titre. L’idée d’un “effort sans efforts” a plu à mon coté feignasse.

Livre Le Flow de Marlies Terstegge

Ça parle de quoi ? De ce phénomène qui se produit quand nous sommes complètement absorbés par une activité qui nous plait, que nous nous adonnons à un travail qui nous passionne et que nous sommes “à 100% dedans”.

Le style : C’est un livre traduit du néerlandais – les phrases ne sont pas aussi ‘fluides’ qu’un livre non-traduit mais la traduction est très honnête. Le tout se lit facilement.

Des extraits (cliquez pour agrandir) :

L'objectif intrinsèque L'exemple de l'alpinisme vouloir se faire remarquer Le focus
L’objectif intrinsèque L’exemple de l’alpiniste Vouloir éprouver tel ou tel sentiment Le focus

 
Le rapport avec le fitness ? Trouver une activité qui nous met dans un état de “flow” est essentiel pour se tenir à sa routine sportive. Vouloir perdre du poids, mincir ou obtenir des résultats “dans le futur”, ou pour “se sentir mieux après” ne sont pas motivants à long terme. À long terme, on se tient à une activité car on apprécie le moment présent de cette activité, le fait de la pratiquer sans en attendre de contreparties, sans avantages hypothétiques quelconques.

J’arrête de (me) juger – Olivier Clerc – Éditions Eyrolles

Pourquoi j’ai acheté ce livre : à force de répondre à des questions d’internautes (parfois assez jeunes) sur Tumblr, le titre m’a interpellée. J’ai l’impression que beaucoup de jeunes femmes de la génération des “Millennials” (nées dans les années 90-2000 et ayant grandit avec Internet dans les mains) passent beaucoup de temps sur Instagram (un réseau social à base de photos et de visuels). Les jugements qu’elles se forment et l’image qu’elles ont d’elles même et des autres (en positif ou négatif) dérivent parfois directement de leur smartphone.

J'arrete de me juger - livre aux éditions Eyrolles

Ça parle de quoi ?Et si vous vous débarrassiez de la petite voix dans votre tête qui passe son temps à juger tout le monde ?” Des conseils valables non seulement pour les jeunes “Millennials”, mais aussi pour les plus vieilles donc 😑

Le style : il s’agit d’une méthode du même style et de la même collection que le best-seller “J’arrête de râler”.

Quelques extraits (cliquez pour agrandir) :

juger les autres viser son mieux accepter les gens tels qu'ils sont L'exemple de Gandhi
Juger les autres Viser son mieux Accepter les gens tels qu’ils sont L’exemple de Gandhi

 
Le rapport avec le fitness ? Les salles de gym ne sont pas vraiment réputées pour être des “non-jugment zones”. Les pratiquants de fitness peuvent donc bénéficier de la pratique du “non-jugement” de soi et des autres 😉

Pour ma part je ne me suis malheureusement pas encore transformée en Ghandi 😃

Et vous, qu’avez-vous lu cet été ?

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Commentaires

  1. marie-helene a écrit

    hello Elise
    je viens de lis par procuration les 3 livres bien résumés, grâce aux divers extraits bien choisis et titrés, leurs rapports avec le fitness coulent effectivement de source par les bénéfices qu’ils procurent par leur mise en pratique. Tous ces livres m’ont rappelé les ouvrages à succès de Christophe André (psychiatre et psychothérapeute à l’hôpital st Anne à Paris) sur la psychologie positive, la pleine conscience, l’importance de la respiration, la bienveillance vis à vis de soi etc. De temps à autre je vais sur son blog http://psychoactif.blogspot.fr ou sur son site internet http://christopheandre.com : j’apprécie la sérénité et le bonheur qu’il procure.

  2. Laure a écrit

    Bonjour Elise !
    J’aurais aimé savoir si tu conseillais des exercices (ou même des articles) au sujet de la respiration (que l’on pratique la musculation/fitness ou pas) et si ce genre d’exercice a une quelconque influence sur la perte de poids ou sur les muscles ?
    Je viens tout juste de me mettre au yoga et au stretching (en plus de la muscu bien sur :p) mais j’aimerais apprendre à mieux gérer ma respiration (notamment car j’ai constaté que je m’essouflais aussi vite en allant à la salle à pieds qu’en faisant une séance ! Je précise que je suis légèrement anémique et que cela joue surement mais j’aimerais ne plus arriver dans les vestiaires déjà en sueur/essouflée !)

    • a écrit

      Bonjour Laure,
      Oui être anémique joue beaucoup sur ta VO2 max (la capacité maximale à emmagasiner, transporter et consommer de l’oxygène). Plus ta VO2 max est élevée, plus ton corps est capable d’utiliser de l’oxygène pour produire de l’énergie, et moins tu es facilement essoufflée.

      Si ta quantité d’hémoglobine (la protéine des globules rouges qui fixe l’oxygène et le transporte dans le sang) est peu élevée, ta VO2 max s’en ressentira. L’hémoglobine contient du fer et donne sa couleur rouge au sang.

      Si tu es à la recherche d’exercices respiratoires, voici un petit tableau Pinterest. Mais il me semble que ta carence en fer est probablement la principale raison de ton essoufflement. À voir avec un médecin donc !

      • Laure a écrit

        Merci beaucoup pour les exercices ! (je dois en effet aller faire une prise de sang pour vérifier tout ça)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *