J’ai lu : “Voir clair, comment abandonner ses lunettes”

En cette période de rentrée, nombreux sont les enfants qui ont reçu une nouvelle paire de lunettes. C’était pour ma part un incontournable avant chaque rentrée scolaire : pas forcément de nouvelle monture, mais forcément de nouveaux verres plus puissants et plus épais, adaptés à l’avancée inexorable de ma myopie.

Adulte, j’ai été opérée au laser il y a quelques années, mais ma myopie revient toujours sournoisement. Je n’en suis plus au -7/10 d’avant l’opération, mais j’ai des lunettes d’appoint pour voir vraiment parfaitement dans certaines situations (pour aller au cinéma par exemple).

À la recherche de solutions pour contrecarrer cette myopie insidieuse, j’avais déjà lu le livre du Dr. Bates, un bouquin assez indigeste qui ne m’avait pas vraiment aidée. (J’avais écrit un blogpost à ce sujet : Améliorer sa vue avec la méthode Bates : la frontière floue entre médecine douce et charlatanisme).

Je ne suis pas fanatique des médecines douces (je ne crois pas du tout à l’homéopathie par exemple), mais je suis toujours curieuse en matière de méthodes alternatives. Et ce d’autant plus que j’habite aux Pays-Bas : j’ai choisi une assurance santé minimum pour payer moins, et du coup mes dépenses de santé ne sont pas remboursées si elles sont inférieures à 500 euros. J’ai tout intérêt à ne pas avoir besoin de lunettes et à éviter les caries…

J’ai donc investi dans le livre “Voir clair, comment abandonner ses lunettes” de Xanath Lichy, fondatrice d’une méthode d’exercices et de relaxation des yeux.

Livre Voir Clair de Xanath Lichy

Alors oui, je ne vous cache pas qu’en matière de méthodes alternatives, on est dans le très très alternatif-babacool-woohoo : yoga des yeux, respiration, “palming”, “visualisation créatrice”, travail sur les chakras.

Ceci-dit, l’auteur ne prétend pas du tout détenir la vérité et ne nie aucune réalité médicale. Elle propose juste sa façon de voir, ne cherche pas à convaincre ou à prouver, et a le mérite de proposer de nombreuses pistes.

Certaines de ses explications peuvent paraître un peu hâtives et généralisantes. Tout s’explique de façon émotionnelle :
– Vous êtes myope ? Vous avez peur des autres et vous manquez de confiance en vous.
– Vous êtes hypermétrope ? Vous êtes trop focalisé sur le monde extérieur et vous avez tendance à “faire chier votre monde”.
– Vous êtes astigmate ? Vous avez des difficultés à savoir ce que vous voulez sans vous référer aux autres.
– Vous êtes presbyte ? Vous avez peur du temps qui passe et de la mort.
– Votre enfant a un strabisme ? “Très souvent, le strabisme apparaît chez un enfant qui vit mal sa situation familiale, car il la perçoit comme manquant d’unité.”
– Vous avez fait un décollement de rétine ? L’origine est probablement une séparation, un départ vécu de manière douloureuse.

Le myope L'hypermétropie L'astigmate Le strabisme Le décollement de la rétine
Le myope L’hypermétrope L’astigmate Le strabisme Décollement de rétine

Les solutions pour y remédier ? Remise en question, centrage, gymnastique des yeux, relaxation, hygiène de vie.

On se dit que l’auteur n’a pas vraiment tord sur pas mal de points, mais il faut être prêt à investir le temps nécessaire pour mettre tout cela en pratique. Bref, le livre ne m’a pas pour le moment concrètement énormément aidée, mais il donne tout de même pas mal de pistes. Le tout se lit assez facilement. Xanath Lichy ne se prétend jamais “guérisseuse”. Elle partage juste son expérience, ce qui a marché pour elle.

Pour vous donner des idées d’exercices, voici un dossier assez complet qui était paru dans le magazine Pleine Vie :
Mieux voir avec le yoga des yeux
Le dossier en format PDF

Alors oui, vous me direz, le dossier se termine avec des adresses “d’instituts” (voirclair.org) qui vendent des stages et des séances de coaching. Mais dans le contexte actuel (les dépenses en ophtalmologie progressent et les dépassements d’honoraires avec), je ne trouve pas cela complètement fou d’essayer des méthodes alternatives, même si ces dernières sont catégorisées “bonimenteurs” par les spécialistes…

Et vous, avez-vous des problèmes de vue ? Pensez-vous que ces problèmes soient liés à vos traits de personnalité comme le soutient Xanath Lichy ? (Myope = met à distance le monde et les autres car il en a peur, astigmate = a des difficultés à savoir ce qu’il veut et à prendre des décisions, presbyte = se refuse à regarder et à accepter la vieillesse et la mort etc.) ?

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Commentaires

  1. a écrit

    Très gros lol…
    Autant je pense que la mèdecine n’explique pas tout et je reste ouverte aux solutions alternatives, autant je trouve que là, c’est franchement abusé. Ces machins ça marche quand on a -0.25 ou qu’on porte des lunettes pour la frime, à la limite mais je ne pense pas que cette methode suffise pour régler mon -7 aux deux yeux. Je suis myope comme une taupe parce que la myopie est fortement héréditaire et aussi parce que j’ai eu pendant mes très jeunes années, le nez collé à la TV. Point trait… Pas parce que j’ai peur des gens, ou que je manque de confiance (ça ne me corresponda pas du tout). On aura tout entendu… lol.

    • hello a écrit

      Xanath explique dans son livre qu’elle avait une myopie de -6… :-) Alors que pense que oui, cette méthode peut suffire pour ton -7. En tous cas, que tu n’y crois ou pas, moi je vis maintenant sans lunettes !

  2. Chupee972 a écrit

    Bonjour,

    J’ai lu ton article avec intérêt jusqu’à ce que je tombe sur l’aspect émotionnel abordé: je n’y crois pas une seule seconde… à cause de mon exemple personnel: je suis myope, astigmate et j’ai un décollement de la rétine et pourtant…

    Je suis complètement sociable, et je me fiche de ce que les gens pense de moi: s’ils m’aiment tant mieux, s’ils ne m’aiment pas tant pis. Bibi est à prendre telle quelle ou à laisser. Autant pour la myopie émotionelle.
    J’ai énormément de mal à laisser quelqu’un décider pour moi, j’ai même tendance à vouloir décider pour les autres, je suis comme on dit “control freak”. J’ai du mal à lâcher prise et c’est un travail sur moi-même de tous les instants de surpasser ça (heureusement, mon mari m’aide beaucoup dans cette démarche). Autant pour l’astigmatisme émotionnel.
    Mon décollement de la rétine a été diagnostiqué lorsque j’avais 14 ans. Aucune séparation, ni avec ma famille (nous avons la chance d’être très proches et très unis), ni avec mes amis (tous ceux qui étaient en classe avec moi de la maternelle au CM2 sont entrés dans le même collège que moi – vivent les petits villages de campagne). Quand à la première personne proche de moi décédée, c’est arrivé deux ans après, j’ai perdu une tante que j’aimais énormément, elle souffrait d’un cancer du sein (j’en profite ici pour faire une parenthèse en faveur du dépistage du cancer du sein, ne rigolez pas avec ça, c’est très sérieux, vous prenez des risques en ne le faisant pas!). Autant pour le côté émotionnel du décollement de la rétine.

    Alors autant je ne doute pas de l’utilité des exercices proposés par ce livre (après tout, à défaut de réellement aider pour la vue, ils peuvent aider pour la vie ^^), autant l’aspect émotionnel des problèmes de vues me laissent profondément perplexe (encore une fois vis à vis de mon expérience personnelle).

  3. a écrit

    Je suis myope et je dois dire que ma personnalité correspond assez bien car je manque de confiance en moi et je ne suis pas super sociable… Bon, en lisant les autres commentaires, je ne suis pas très convaincue par cette étude mais bon… [Mode hors sujet on] Par contre les médecines douces, j’y crois. Enfin, ce n’est pas que j’y crois, c’est juste que ça marche pour moi. L’homéopathie, justement, ça a changé ma vie (j’exagère juste un peu ^^). J’avais consulté pour des problèmes de digestion et mon homéopathe/acupuncteur m’a dit que cela venait du fait que j’étais trop tendue, il m’a prescrit des gouttes qui m’ont rapidement aidée sur le plan digestif mais c’est tout. Et puis, environ un an plus tard (je continuais à prendre le traitement), j’ai changé, presque tout d’un coup, je me suis sentie différente, plus de confiance en moi (même si j’ai encore pas mal de progrès à faire), moins stressée, mieux dans ma peau, plus de facilité à aller vers les autres etc (par contre je suis toujours aussi myope lol). Je n’ai pas trop compris comment ça a marché mais voilà. Pardon pour ce hors sujet mais je ne peux pas m’empêcher d’en parler quand je vois des gens qui ne “croient” pas en l’homéopathie, surtout que je pense que ça peut aider pas mal de monde (j’arrête, ça fait un peu discours de secte mon truc, non ?). Allez, je vais répandre la bonne parole ailleurs ;-)

  4. a écrit

    Pour soigner la myopie je sais pas si le yoga est suffisant, en revanche, des séances d’orthoptie sont très efficaces dans le cas d’un strabisme divergent qui donne souvent mal au crâne. Après, c’est sûr que passer 30 mn le matin avant d’aller au boulot avec la dame en blouse blanche pour lui dire si oui ou non le lapin à bien la carotte à la main … (oui, les appareils sont faits pour les enfants !)

  5. chris a écrit

    bonjour,

    Comme toi, j’ai essayé de lire le livre du docteur Bates sur sa méthode et comme toi je l’ai trouvé indigeste.
    En essayant de revendre ce livre sur internet, je suis tombée sur le livre de Xanath Litchy et j’ai fait une nouvelle tentative parce que je ne suis pas une adepte des lunettes (je suis myope depuis l’adolescence et j’avais déja constaté que ma myopie évoluait ou meme avait disparu après l’adolescence).
    A la suite d’une maladie contre laquelle je me suis battue pendant un an, je me suis dit que je pouvais également prendre ma “vue” en main.
    Ce ne sont pas les aspects émotionnels que j’ai retenus dans ce livre mais le yoga ou gymnastique des yeux, le palming méthode mis en place par le docteur BATES pour reposer les yeux, l’alimentation que j’avais déjà modifié quand j’étais malade, la relaxation et la prise de conscience que cette méthode doit être suivie régulièrement même si ce n’est que 5 ou 10 minutes par jour.
    Ma myopie n’évolue plus (j’ai tout de même besoin de lunettes pour le cinéma et conduire la nuit) et ma presbythie non plus.
    Je suis allée ensuite en stage avec Xanath qui n’a peut être eu que l’utilité de reprendre ce que je faisais déjà mais en groupe mais j’ai pu aussi constater que des personnes du groupe (complètement sceptiques au début du stage ont modifié leur point de vue – c’est le cas de le dire).
    Et moi aussi, j’utilise l’homéopathie depuis 25 ans et j’en suis satisfaite

  6. Virginie a écrit

    Merci pour cet article intéressant. Je suis myope et astigmate et je me reconnais bien dans les descriptions. Mes lunettes actuelles me font mal aux yeux et cela fait quelques heures que je ne les porte plus pour me soulager un peu et je commence à voir mieux sans comme si mes yeux s’habituaient – c’est pourquoi j’ai cherché sur Google et je suis tombée sur vos articles – et je me dis que si j’arrive à m’habituer à mon environnement après quelques heures, peut-être qu’à force de rester sans lunettes, je n’aurais plus besoin d’en porter – Je suis une grande stressée et je remarque ma vue peut devenir plus floue quand j’ai des tensions dans la nuque et que ce flou peut passer d’un oeil à l’autre quand je penche ma nuque pour me détendre, aussi, je commence à me dire que mes troubles de la vision sont peut-être simplement le stress alors je vais mettre en pratique une nouvelle hygiène de vie comme évoquée dans l’article pour tester ! Si d’ici quelques semaines, je n’ai pas plus de résultat qu’aujourd’hui, je me résoudrai à contacter l’ophtalmo pour changer mes verres :)
    Bonne continuation

  7. julien a écrit

    La première chose importante, c’est d’y croire avant de commencer quelconque exercice.

    L’auto conditionnement est la base de tout et fonctionne.
    exemple : avant chaque rendez-vous chez l’ophtalmo, il faut croire et se répéter “ma vue s’est amélioré, l’ophtalmo va me dire : “c’est incroyable votre vue à progressé””
    encore faut t’il avoir un ophtalmo qui croit à l’amélioration de la vue. Il en existe et souvent ils sont de la vielle école (ils n’utilisent pas forcement pas les machines actuelles)

    Lorsqu’on parle d’amélioration, on parle aussi d’adaptation de la vue. J’enlève ma béquille (les lunettes) et je commence une rééducation des yeux et au même moment de confiance en soi.

    Bref, commencer par enlever les lunettes chez soi et dans la nature, voir loin. Le problème c’est que en ville il y a tout le temps des informations à lire en petit et par conséquent on est toujours renvoyer au fait qu’on voit mal. Ce problème disparait progressivement en pleine nature.

    Je pense que c’est une base avant de commencer des exercices.

    De plus, il faut avoir une paire de lunette qui corrige certes mais pas un équivalent de 10/10 mais 8/10 pour continuer à faire travailler les yeux.
    Les ophtalmos ont tendance à sur-corriger et il faut redevenir maitre de sa correction.

    A t’on vraiment besoin de voir des toutes petites lettres au loin (myopie) ?

    Pour ma part en 5 ans amélioration de +3,5 en myopie et disparition d’un léger astigmatisme.
    j’utilise mes lunettes pour conduire de nuit et au cinéma. Avant c’était lentilles de contact tous les jours.

    J’ai un ami qui voit deux fois mieux que moi et sans ses lunettes il est perdu, stressé c’est impossible.

    Tout est une question de point de vue.
    julien

    • Julia a écrit

      Bonjour,

      Avez vous réellement gagné +3,5 dioptries avec ces exercices? Je trouve cela dingue si c’est effectivement le cas. Je ne serais pas contre essayer, mais je crains un peu de fatiguer plus encore l’un de mes yeux qui se balade à -3.. Si vous pouviez me décrire encore plus précisément votre expérience.. je suis toute ouïe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *