“Ce coach m’a-t-il raconté des salades ?”

Baratineur

Une nouvelle question de lectrice ; voici le message de Lina :

« Bonjour,

Ça faisait deux ans que je n’avais pas fait de sport. J’ai eu une séance avec un coach qui m’a complètement démotivée. J’étais pourtant bien partie : en 3 semaines perte de 1kg 400 de fat mass (graisse) avec un poids global ayant passé de 68,8 à 68,2kg. Il me dit que je ne pourrai pas commencer la muscu (poids etc.) avant un an et que je devais d’abord passer par un premier niveau « stabilisation des muscles » puis deuxième « équilibre » etc. Sauf que là j’ai juste envie de pleurer et de foncer au Burger King. Donc je me demande si c’est juste pour que je lui paie des heures de coaching ou s’il est vraiment sérieux. »

Ma réponse

Salut Lina,

Ce coach a en partie raison et en partie tort.

En partie raison

En partie raison, car oui, avant de commencer des exercices avec des charges, il faut avoir assez de stabilité au niveau du tronc (abdos, dos, muscles profonds du tronc) pour pouvoir former une sorte de “corset protecteur” autour de la colonne vertébrale.

C’est probablement ce qu’il entend par “stabilisation des muscles”. Si tu n’es pas encore en mesure de protéger les disques et les vertèbres de ta colonne en maintenant une bonne posture durant les exercices, plus tu mets de charges/poids, plus les exercices sont potentiellement dangereux.

Même chose au niveau des articulations des genoux et des épaules : si les muscles stabilisateurs ne sont pas habitués à être recrutés durant les exercices (ce qui est parfaitement normal quand on apprend de nouveaux mouvements), la probabilité de blessures est démultipliée en utilisant des charges.

C’est donc vrai que quand on est toute débutante il faut une “base”, une sorte de “socle de stabilité” qui sera à l’origine de tout mouvement.

Cela implique d’avoir de bons appuis (ce qu’il entend probablement par sa phase “équilibre”) et d’apprendre les mouvements en les répétant encore et encore pour que le cerveau les intègre.

Certaines personnes arrivent rapidement à assimiler des mouvements, tandis que d’autres ont besoin de légèrement plus de temps. On ne part pas tous du même point au niveau psychomoteur et coordination.

Par exemple, il y a des gens qui apprendront tout de suite comment faire un revers au tennis et d’autres (comme moi par exemple) qui seront de vraies quiches en la matière. Dans le même ordre d’idées, il y a des enfants qui apprennent à marcher au bout de 10 mois et d’autres au bout de 15.

En partie tort

Ceci-dit, quand il parle d’un an avant de pouvoir commencer la muscu, il exagère é-nor-mé-ment. Les mouvements de musculation débutants ne sont pas des mouvements sportifs ultra complexes tel qu’un swing de golf ou un triple salto de patinage artistique…

Tu n’as certainement pas besoin d’un an pour réaliser les deux phases “stabilisation” et “équilibre” qu’il a voulu te vendre. Tu peux te créer une bonne base en quelques semaines en te concentrant sur du gainage et des exercices au poids du corps.

Ce coach a selon moi commis 2 grossières erreurs :
1- Il a essayé de te vendre quelque chose à long terme alors qu’il te connait à peine. D’accord, un programme fitness, c’est mieux si on a une vision à long terme. Mais qu’un coach essaie de te vendre un programme long à la première séance, c’est un peu comme parler mariage alors qu’on vient à peine de rencontrer quelqu’un.

2- Il t’a démotivée : il t’a probablement fait te sentir un peu nulle, en situation d’échec, ce qui est vraiment la pire chose qu’un coach puisse faire. Quelque soit le niveau du client, on peut toujours trouver des points positifs et les souligner : par exemple, le fait qu’après deux ans sans sport tu aies décidé de pousser la porte d’une salle de gym et que tu aies modifié ton alimentation. Cela montre que tu t’es remise en question, que tu es ouverte au changement.

Je ne dis pas complimenter la personne pour jouer les lèche-bottes, mais tirer les gens vers le haut plutôt que de les enfoncer. Encourager les comportements positifs plutôt que s’ériger en grand manitou tout puissant qui pointe en détails tout ce qu’il ne va pas.

Je me rappelle une séance gratuite que j’avais eu avec une coach il y a quelques années. Je participais alors aux cours collectifs mais je voulais profiter de cette séance gratuite pour apprendre à me servir des machines.

La coach m’expliquait comment utiliser la machine de tirage à la poulie haute pour travailler les dorsaux. Comme je n’avais jamais pratiqué cet exercice, je n’arrivais pas à baisser les épaules et les omoplates avant de commencer le tirage. Elle a passé 10 minutes à me faire essayer et recommencer en répétant “nan, c’est pas ça, nan ça ne va pas”. À un moment je me suis dis que je n’étais décidément vraiment pas faite pour ça si je n’arrivais pas à bien effectuer ce qu’elle voulait.

Mais avec le recul, maintenant que j’ai plus de connaissances, je me dis qu’elle aurait aussi pu découper l’exercice en petites portions, ré-expliquer, et ne pas insister autant sur le “nan ça ne va pas”.

C’est au coach de s’adapter au client. De faire les corrections nécessaires, mais aussi de savoir donner du feedback positif, de montrer aux clients qu’ils sont capables de réussir par eux-mêmes. Cela peut vouloir dire modifier un exercice pour le rendre plus abordable, ré-expliquer, essayer une nouvelle approche.

Conclusion

Ne pas se laisser décourager par un coach pas très futé qui a voulu t’impressionner !
Et aussi éviter le Burger King ! 😉

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Commentaires

  1. a écrit

    Hello
    je suis complètement OK avec Elise sur l’importance de bien construire un corset de muscles avant de se lancer sur des charges lourdes. Du coup, je pense que faire 2 cours de BODY PUMP dans la semaine ça peut bien aider (choisir un créneau peu fréquenté pour profiter des conseils du prof sur les positions au début, c’est bien aussi)… Après, attendre 1 an, franchement, c’est abusé !

  2. a écrit

    Carole, en effet comme le dit Elise, le conseil est erroné. Tu peux sans soucis attaquer la muscu avec charges additionnelles ce qui te permettra de perdre encore plus de gras tout en te musclant et prenant du galbe ;-) Continu!

  3. Anne a écrit

    Bonjour Elise,

    merci pour ton super blog. J’ai commencé la musculation après plusieurs blessures (genoux, chevilles, dos) dues à un mélange surmenage-petit surpoids-mauvaise posture.

    Mon objectif était d’améliorer la dite posture et d’éviter- ou au moins réduire au maximum les risques de blessures à l’avenir.

    Je suis pour le moment suivie par un coach qui m’a permis de régler mes douleurs au dos et aux genoux et me fait progresser sur les bases, même si je trouve que je n’ai pas beaucoup de force dans mes bras de poulet…

    Malheureusement je vais déménager et devoir retrouver quelqu’un d’autre, car seule j’ai peur de me blesser et je ne me pousse pas assez par précaution. Bref, il peut y avoir de bons coachs et je recherche maintenant chaussure à mon pied sur Paris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *