J’ai testé : le walking

Le walking, c’est un cours de marche pour séniors ?

Non, c’est plus intense qu’il n’y paraît ! 45 minutes à 1 heure de marche inclinée sur un tapis roulant mécanique en suivant le tempo du groupe :

Bon, ok, d’accord, ça reste quand même un cours qui fait un peu mémère : rien de spectaculaire, ce n’est pas un cours collectif hyper tendance “dernier cri”.

Les cours de walking existent depuis plusieurs années sous différentes dénominations (alpinning, striding, walkexercise), mais ils n’ont jamais décollé dans les salles de gym en France.

En Italie par contre, un grand nombre de salles proposent des cours collectifs de walking à côté des cours de traditionnel cycling. Les tapis roulants mécaniques (qui fonctionnent sans électricité) coûtent à peu près le même prix que les vélos de cycling. L’investissement n’est pas énorme pour les salles, et ces cours sont là-bas très populaires.

Comme mon copain est italien, nous nous rendons plusieurs fois par an au bel paese. Pour compenser les excès (pasta, pizza, gelati…), on essaie de rester actifs. Lors de notre dernier séjour, nous avons donc essayé un cours de walking (pour se donner bonne conscience en dégustant 3 glaces par jour…).

Le cours de walking

Tapis roulant mécanique pour cours de stridingLors du premier cours, le principal souci du novice est avant tout d’essayer ne pas tomber au bout du tapis et de s’éclater par terre…

Le tapis roulant mécanique fonctionne avec une résistance ajustable, du même type que les vélos de cycling. Le contrôle de la résistance est très important : pas assez de résistance, et le tapis roulant s’emballe, peur de tomber à l’arrière au bout du tapis ; trop de résistance, le tapis ralentit et l’on est alors bloqué sans pouvoir avancer.

Heureusement, on prend vite le coup de main pour manier les subtilités du bouton résistance, et la barre à l’avant permet de s’accrocher (au sens propre comme au sens figuré !).

L’inclinaison du tapis est en théorie ajustable avant le début du cours, mais en pratique, tous les tapis sont réglés sur la même inclinaison, on ne la change pas.

Durant le cours, on alterne différents types de marches en rythme avec la musique, pas de chorégraphies difficiles à suivre (beaucoup plus basique que les vidéos de démonstration sur Internet). On ne court pas sur le tapis, le cours est entièrement sans impact / sans sauts.

On commence à transpirer assez rapidement : obligé d’engager les fessiers dans une marche très inclinée, on consomme beaucoup plus d’énergie qu’une marche rapide plate ou qu’un jogging.

Ce que j’en ai pensé

Les avantages du walking

• C’est un cours très abordable pour tous types de publics de tous âges (exception faite des personnes qui n’ont pas un minimum d’endurance cardiovasculaire). Le cours n’est pas traumatisant pour les articulations.

• Mettre un pied devant l’autre, c’est la base du mouvement humain. Le mouvement me paraît beaucoup plus naturel que le mouvement de certains appareils elliptiques.

• J’aime beaucoup l’accent mis sur la chaîne postérieure (fessiers, ischios, mollets). Les pratiquants fitness qui se limitent au cycling et aux squats ne savent parfois toujours pas vraiment engager leurs fessiers. Ils privilégient automatiquement quadriceps et fléchisseurs des hanches. L’inclinaison du tapis les force ici à pousser sur les talons. Pas d’autre option que de se propulser à l’avant en engageant entièrement les fessiers, le plus grand groupe de muscles du corps humain, celui qui consomme le plus de calories durant l’effort.

• Obligé de bosser : contrairement au cycling où il est possible de mettre très peu de résistance et de pédaler dans le vide durant tout le cours, ici, impossible de tricher : si on ne met pas assez de résistance, le tapis se déroule trop vite et s’emballe.

• Plus facile qu’une marche inclinée seule en individuel : la musique et le groupe permettent de suivre le rythme sans avoir à se motiver tout seul. Une fois en route sur le tapis, on se laisse guider par la cadence. On met ses préoccupations de côté pour se dédier 100% à l’action de la marche en rythme.

Tapis roulant de striding/walking

Inconvénients

• Par rapport à une marche inclinée sans tapis, le fait de s’accrocher à une barre à l’avant fait qu’on travaille un peu moins la ceinture abdominale, l’équilibre et la proprioception.

Mais je ne vois pas vraiment d’autres inconvénients, car je trouve que la plupart des gens tous profils confondus peuvent bénéficier de la pratique de la marche inclinée.

Aussi bien les personnes très sédentaires qui passent beaucoup de temps en position assise que les personnes très sportives qui peuvent utiliser ce genre de séance comme cardio de récupération.

City trip + fitness à Rome

J’ai testé le walking dans une salle de gym à Rome. Si par hasard vous recherchez un hôtel à Rome mais que vous souhaitez aussi avoir accès à une salle de gym, je vous recommande la résidence-appartement Lungotevere suite (lungoteveresuite.com). Elle n’est pas située dans le centre mais peut quand même être un point de chute pour un weekend touristique à Rome. On rejoint le centre en tram ou simplement à pied (3 km).

Rome

Les clients de la résidence ont gratuitement accès à la salle de gym située dans le même bâtiment, Lungotevere fitness (lungotevereclub.com). C’est une salle de gym assez chouette : possibilité de s’entraîner dehors sur le toit en terrasse et planning de cours collectifs très complet.

Salle de gym Lungotevere Fitness

Seuls petits défauts: les cours commencent tous 10-15 minutes en retard (la nonchalance romaine) et certains profs mettent la musique hyper fort à faire trembler les murs (les Romains aiment le vacarme). Votre cours de walking sera probablement moins mémère que vous ne l’imaginez…

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Commentaires

  1. Clémence a écrit

    Je vais sembler lourdingue mais s’enfermer dans une salle de sport juste pour marcher? Je n’accroche pas du tout au concept! XD
    Après, je suis étudiante et n’ai pas d’abonnement en salle, je marche partout où je vais et totalise facilement 1 heure par jour en moyenne. Si j’avais le choix entre les rues de Rome et le tapis incliné, je n’hésite même pas! Le facteur plaisir est important aussi

    • a écrit

      J’ai fait les deux ! Les rues de Rome toute la journée (en marche tranquille) + le tapis incliné pour faire vraiment monter la fréquence cardiaque !

      • Clémence a écrit

        Eh bien! En grande fainéante, je me serais contenté des rues (et des glaces ^^).
        C’est un concept auquel on adhère ou non, je suppose. Chacun ses préférences en matière de cardio!

    • santini a écrit

      Je pratique la marche sportive sur tapis depuis 2 mois, et j’adore !!!Oui, on peut aimer marcher en salle, alors que je n’aime pas marcher dehors. Puis dehors, il faut aller spécialement quelque part pour marcher. Faire du shopping, ce n’est pas marcher ! Le plaisir est plus que présent, et peut se pratiquer dans toutes les salles, même les moins chères. Donc le facteur plaisir est personnel.

  2. adele a écrit

    Bonjour,
    Merci pour cet article je me posais justement la question, c’est toujours bien d’avoir tous les détails sur un exercice qu’on fait. Je fréquente une salle de sport et j’intègre des montées de côtes sur la tapis. Naïve, je m’étonnais de voir mes pulsations monter en flèche lors de cet exercice et d’avoir un mal fou à ne pas entrer dans la zone rouge. Je ne pensais pas que marcher était un vrai exercice, je prenais ça plus pour un échauffement. Mais en fait c’est très bien! je fais partie de ceux qui n’arrive pas à solliciter les fessiers, que ce soit à la presse ou au squat, j’ai les quadriceps de plus en plus énormes d’ailleurs, ça me plait bien, mais j’ai besoin de développer ma puissance et mon explosivité pour les sports de combat. Donc je vais « Walker » plus. Est-ce que tu peux me dire à combien est incliné le tapis pendant la séance ? à peu près ?

    • a écrit

      Bonjour Adèle,
      Merci pour ton témoignage ! Difficile de te donner un chiffre précis pour l’angle, mais quand je fais de la marche inclinée sur un tapis roulant électrique « classique » de la salle de gym, je mets l’inclinaison au maximum sur le numéro 15 avec une vitesse lente. Je pense que quand tu utilises un tapis roulant électrique et que tu veux solliciter ta chaîne arrière, il faut mieux mettre l’inclinaison maximum quitte à perdre un peu en vitesse.

      • adele a écrit

        ok merci beaucoup pour ta réponse. Je le mets parfois à 15 mais mon coeur a vraiment du mal a suivre, je ne sais pas pourquoi (alors que je fais du hiit, des tabatas, de la boxe…), je vais persister. En tout cas c’est clairement un exercice qui fait travailler, contrairement à ce que certains m’ont dit.

        • a écrit

          Salut Adèle,
          N’hésite pas à ralentir la vitesse si nécessaire, une marche lente où tu pousses bien sur les talons pour travailler la mind-body connexion / la psychomotricité, cela habitue ta chaîne arrière à être plus engagée ! Donc pas obligée de pousser le côté cardio, tu peux aussi ralentir le rythme et utiliser cet exercice comme un exercice avant tout psychomoteur pour habituer ton corps à fonctionner différemment.

  3. Louve a écrit

    Hello ! C’est un accessoire que j’ai toujours eu envie d’essayer mais comme j’aime courir j’avais peur d’être « freinée » ..Bon je peux plus courir alors du coup//MERCI (Je donnerais toujours pas mon âge LOOOOL) Good week en avance ^^

  4. helene a écrit

    pour moi la marche soutenue en altitude (1500 à 2600 m) pendant 5 à 6 heures (prévoir picnic) que j’ai la chance d’avoir pu expérimenter pendant mes vacances dans les Alpes, au rythme de 3 fois par semaine, avec le plaisir des panoramas m’a fait travaillé les fessiers, les quadriceps, les ischios, le gainage (en plus) tout en accélérant mon rythme cardiaque, dans un air pur.
    je n’ai pas regretté le walking en salle.

    • a écrit

      Oui mais tout le monde n’a pas la chance de pouvoir faire des vacances dans les Alpes.

      Pour les urbains qui travaillent 50 heures par semaine et qui sortent excédés du boulot, et ben le walking, ça leur permet de décompresser de leur journée et c’est déjà ça, c’est déjà mieux que rien.

      • helene a écrit

        C’est sûr que c’est mieux le walking sur tapis roulant que Rien pour les citadins en pleine activité professionnelle …..
        dans ma ville Lyon il y a en ce moment les jeux mondiaux d’athlétisme Masters (35 à 98 ans pour le plus âgé un argentin qui saute à la perche… je vais aller le voir !)
        du courage et du pathétique en perspective !

  5. a écrit

    Perso, je le pratiquais dans la salle de sport où j’allais avant ma grossesse, j’aimais beaucoup, ça change quoi :-) … super ton article en tous cas, ça fait découvrir des sports que certains ne connaissent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *